| More

amos4

Beaucoup seront sans doute surpris d’apprendre qu’Israël est parmi les super-puissances mondiales en matière de télécommunications satellites.

Israël Aerospace Industries ( IAE) annonce qu’un nouveau satellite de communication ” Amos 4 ” se placera à environ 36.000 miles au-dessus de la terre. Il sera lancé, ce samedi 31 Août 2013, à partir du centre spatial de Baïkonour en Russie. 

Il prendra une orbite au niveau de l’Equateur et fournira des services de télécommunications et de distribution d’Internet en Asie, en Russie, au Moyen-Orient et en Chine.

Amos 4, qui a coûté environ 365 millions de dollars, aura une durée de vie maximum de 12 ans. Il rejoint Amos 2, Amos 3 et Amos 5 qui ont déjà été lancés pour fournir une couverture au Moyen-Orient, en Europe orientale et centrale ainsi que en Afrique.

David Pollack, directeur de la communication de la société IAE, a déclaré : ” Ce satellite de communication va permettre une meilleure couverture d’internet haut débit tel qu’en Asie, en Afrique et en Russie “.

Construit par l’Industrie Aérospatiale israélienne, le satellite Amos, pesant 4.2 tonnes, devrait être plus efficace que ces prédécesseurs. Le satellite se compose de dix antennes qui couvriront l’Afrique, l’Asie et le Moyen-Orient. L’une des antennes est multifaisceaux tandis que deux autres sont à large bande, permettant une réception des données sur des fréquences différentes.

Israël est entré dans le club exclusif ” Club 8 ” des puissances capables de produire et de lancer des satellites dans l’espace. L’État Hébreu est devenu au milieu la huitième puissance spatiale.

IAE a lancé, il y a 25 ans, son premier satellite qui a ouvert de nouveaux horizons pour le high-tech d’Israël.  La recherche spatiale israélienne a débuté dans les années 1960. L’agence spatiale israélienne, fondée le 19 septembre 1983, est l’organisme gouvernemental qui coordonne tous les programmes spatiaux d’Israël à but scientifique, militaire ou commercial.L’investissement spatial privé en Israël est presque exclusivement lié aux technologies satellites.

IAE a investi plus d’un milliard de dollars dans l’industrie spatiale et cet investissement apporte de bons rendements dans les domaines de la recherche et le développement, la formation de centaines d’ingénieurs et de techniciens. Il permet de concevoir, construire, expérimenter et enfin lancer des satellites de façon indépendante.( l’Agence spatiale européenne a récemment investi 3 milliards € de dollars dans l’industrie spatial).

Le 4e des satellites de la série Amos, qui sera suivi le Amos 6 en 2016 est le fruit de coopération de IAE et la compagnie israélienne Spacecome. Cette flotte d’appareils procurera une couverture à la majorité des marchés satellites mondiaux en croissance fulgurante, y compris au Moyen-Orient et en Europe centrale et de l’Est, en Asie et en Afrique. Spacecom se positionnera comme un leader multirégional touchant plus de 80% de la population mondiale.

Souhail Ftouh

amos 44

Leave a Reply

*