| More

Ce lundi 12 mars, le sud d’Israel reste sous le feu des roquettes de l’enclave terroriste de Gaza . Plus de 45 roquettes sont tombées sur le conseil local Eshkol, à Gan Yavneh et à Shaar Hanéguev, mais aussi en direction de Beershéva, d’Ashdod, la région d’Ofakim,Guedéra et la région de Hevel Lakhish.

Une des deux roquettes Grad tirées sur Ashdod s’est abattue près d’un immeuble, provoquant de sérieux dégâts. Une femme de 80 ans a été blessée par des éclats et transportée à l’hôpital.

Le consul général de France à Tel Aviv Patrice Maton s’est rendu à Ashdod ce dimanche pour manifester sa solidarité avec les habitants de la ville qui ont été la cible de très nombreux tirs de roquettes ces derniers jours. Le consul général a rencontré le chef du centre de crise de la mairie ainsi que son équipe, qui apporte son aide jour et nuit à la population. Il a rencontré les représentants de la communauté française d’Ashdod (l’une des plus importantes du pays : 40.000 personnes). Le consul général les a assurés de l’attention portée par la France à leur situation et de son attachement à leur sécurité. Les habitants d’Ashdod se sont dits touchés par la présence du consul général dans ces moments difficiles.

Tsahal fait savoir que sur les 48 missiles tirés ce lundi sur Israël, 27 ont été interceptés par le système antimissile Dôme de fer.

Près de 59 roquettes ont été interceptées par le dispositif antimissile Dôme de fer depuis vendredi soir, où l’élimination d’un chef terroriste des Comités de résistance populaire par Israël a déclenché une nouvelle escalade de violence.

Samedi, Tsahal a déployé une troisième rampe de lancement du dispositif antimissile Dôme de fer dans la région d’Ashdod. Pour l’heure, 3 batteries du Dôme de fer sont déployées au sud d’Israël, à Ashdod, Béersheva, et Ashkelon.

Une quatrième batterie du dispositif antimissile Dôme de fer devrait être déployée dès la semaine prochaine, si la tension se poursuit, a indiqué le porte-parole de Tsahal.

A l’ouverture de la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire Likoud, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a précisé, le 12 mars 2012, que les raids de Tsahal se poursuivront dans la Bande de Gaza « tant qu’il le faudra ». Nous continuerons à frapper tous ceux qui s’attaquent à nos civils, a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu était en tournée le 11 mars 2012 dans le sud d’Israël. Lors d’un briefing avec les maires de la région, il a affirmé être venu ”manifester sa solidarité aux habitants, et saluer Tsahal et les services de sécurité”. ”Notre politique est claire. Nous frapperons tous ceux qui tenteront de nous porter atteinte”, a-t-il ajouté.

Le ministre de la Défense Ehoud Barak a organisé un briefing à la Kirya à Tel-Aviv en présence du chef d’état-major Benny Gantz, et des différents dirigeants sécuritaires. ”Ce nouveau round risque de durer, il faut s’armer de patience”, a-t-il affirmé. Il avait salué en début de séance, le courage des habitants du Sud, les activités de l’armée, du Shin Bet, et les belles prouesses du Dôme de fer, qui a intercepté 90% des missiles à sa portée. ”Tsahal frappera durement tout celui qui tentera d’attenter aux Israéliens”, a-t-il précisé.

La chef de l’opposition, Tsipi Livni, a déclaré, le 12 mars 2012, que “lorsqu’il s’agit de faire la guerre au Hamas, il n’y a pas d’opposition”. “Nous sommes tous derrière les opérations menées par Tsahal contre le terrorisme. Il nous faut restaurer notre force de dissuasion, les tensions entre les factions terroristes ne sont pas notre problème. Le Hamas contrôle la bande de Gaza, il est donc responsable et il lui revient la responsabilité de faire cesser les tirs”, a ajouté la présidente de Kadima.

Le président de la commission parlementaire des Affaires étrangères et de. Defnse à Mr Mofaz a exigé la proclamation d’une « situation spéciale » dans le Néguev occidental

Un taux de réussite de Dôme de fer plus que satisfaisant pour les responsables de l’armée de l’Air qui ont indiqué que le système anti-missiles a réussi à intercepter 85% des projectiles tirés par les terroristes de Gaza sur les agglomérations du sud du pays depuis vendredi.

Iron Dome, le système anti-missile a réussi à intercepter 88 des 169 missiles de type Grad (le plus dangereux à l’heure actuelle), mais ne peut pas fournir un bouclier global contre une telle attaque.

La Défense passive a publié ses directives en cas d’alerte lors de voyages en autobus. Le chauffeur doit s’arrêter immédiatement dès le retentissement de la sirène et les passagers doivent descendre, se coucher à terre et se protéger la tête. es passagers doivent attendre 10 minutes avant de remonter dans l’autobus.

Le commandement de la Défense passive a indiqué que les établissements scolaires situés dans un rayon scolaire de 7 à 40kms de la bande de Gaza seront fermés mardi en raison de la situation. Les cours seront dispensés dans les localités frontalières de 0 à 7kms, car les écoles sont protégées contre les tirs de roquettes des terroristes.

Le ministre des Finances Youval Steinitz a fait savoir lundi que les employés de la fonction publique dans les zones ciblées par les roquettes, qui sont obligés d’être absents de leur travail conformément aux ordres du commandement de la défense passive, recevront leur salaire intégral et les jours de chômage ne seront pas comptées.

Les tirs de missiles et les raids israéliens vont probablement se poursuivre, a estimé un haut-responsable militaire du Commandement sud. “Cela devrait se poursuivre encore quelques temps. Nous ne voyons pas comment cela pourrait cesser subitement”, a déclaré le haut-responsable. Tsahal se tient prêt pour le prochain round, confient d’autres responsables militaires.

Les attaques ont commencé vendredi après-midi quand une poignée de missiles ont été tirés dans le sud d’Israël. Quelques heures plus tard, l’aviation israélienne a détruit un véhicule dans la bande de Gaza qui transportait deux chefs terroristes. L’un était du Comité de Résistance Populaire, qui est responsable de plusieurs attaques d’un autre genre : des infiltrations transfrontalières pour enlever des israéliens.

Selon un bilan actualisé, plus de 223 roquettes ont été tirées en Israël sur les populations civiles en moins de trois jours depuis le début des violences, vendredi soir. 126 missiles sont tombés dans des terrains vagues, 15 dans des zones habitées, 48 missiles ont été interceptés par le Dôme de fer, et 34 ont atterri sur le sol palestinien Les tirs ayant échoué n’ont pas été comptabilisés.

Tsahal précise que la plupart des missiles ont été tirés par des terroristes du Djihad islamique.Au moins 24 civils israéliens ont été blessées, certains grièvement. Les blessés soignés par le Magen David Adom : 1 grave, 2 sérieux, et plusieurs blessés légers et commotionnés.

Le commandant en chef de la police israélienne Yohanan Danino a salué “la force et la résistance” des habitants du sud du pays, qui subissent ces derniers jours des tirs de missiles incessants, et traversent ”des jours difficiles”. Il a fait le voeu que ces violences ne s’accompagneront d’aucun blessé.

Les attaques des terroristes palestiniens se sont considérablement intensifiées ces derniers jours. Israël a répondu par des frappes aériennes ciblées qui ont réussi à tuer 16 terroristes, dont certains alors qu’ils s’apprêtaient à lancer des engins de mort. Des sources de l’armée affirment exclure une incursion terrestre pour le moment, bien que le chef d’état major Benny Gantz admet qu’il n’est qu’une question de temps avant qu’une telle opération devienne nécessaire.

Les groupuscules terroristes qui tirent sur Israël depuis vendredi, sont aux ordres de l’Iran et d’Al-Qaïda et armés pour partie par les armes récupérées de la révolution libyenne.

“Le Djihad islamique continue de recevoir le soutien actif de l’Iran afin de poursuivre ses tirs de missiles”, selon un haut-responsable de Tsahal qui ajoute que Téhéran incite le Djihad à “ne pas terminer ce round par un sentiment d’échec, mais par un succès”. Des appels identiques parviennent également au Djihad depuis le commandement syrien, a précisé le responsable militaire.

Le général Benny Gantz, chef d’état-major de Tsahal, a ordonné, le 12 mars 2012 , “d’anticiper tout tir terroriste”, indique le porte-parole de Tsahal, le général Yoav Mordechaï qui précise que le général Gantz a révélé “qu’Israël négociait avec l’Egypte, mais qu’un cessez-le-feu n’est pas encore à l’ordre du jour”.

En dépit des tirs des terroristes sur le sud du pays, les autorités sécuritaires ont néanmoins décidé de ne pas suspendre le transfert des marchandises vers la bande de Gaza dans le souci de ne pas pénaliser davantage la population palestinienne.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*