| More

maccabiah_0

Les Maccabiades, le 3ème plus grand événement sportif au monde s’ouvre à Jérusalem, la capital d’Israël.

Les 19e Maccabiades se déroulent du 18 au 30 juillet 2013 à Jérusalem. Ces Jeux olympiques pour athlètes juifs et israéliens de toutes confessions n’ont cessé de grandir depuis la première édition en 1932.

« Plus haut ! Plus vite ! Plus fort ! Un esprit juif intelligent dans un corps juif sain. » Telle est la devise des « Maccabiah Games », Jeux olympiques juifs, qui se déroulent en Israël.

Cette 19e édition devrait être celle de tous les records avec 9 000 athlètes venus de 78 pays. L’édition 2009 avait réuni 7 500 athlètes de 51 pays. Et, à titre de comparaison, les Jeux de la Francophonie 2009 n’avaient attiré « que » 2 500 athlètes de 40 pays. Quelque 150 athlètes qui ont participé aux derniers Jeux olympiques seront en compétition dans ces Maccabiades.

Du Maroc à la Russie, de l’Espagne à Hong Kong, 78 pays prennent part au troisième plus grand événement sportif au monde. Les Jeux de 2013 sont les plus importantes depuis les premières Maccabiades de Tel Aviv en 1932.

C’est la médaillée d’or de GRS américaine, Aly Raisman, qui a allumé la flamme des Maccabiades lors de la cérémonie d’ouverture. Pour l’occasion, des centaines de chanteurs et de danseurs israéliens étaient dans le stade afin d’enflammer la foule.

Avec ses 2 270 athlètes, Israël devrait une nouvelle fois dominer le classement des nations les plus titrées, devant les États-Unis et la Russie.

L’Afrique se mêlera également à la chasse aux médailles avec des délégations venues d’Afrique du Sud, du Botswana, de la Guinée-Bissau, de Maurice, du Maroc et du Zimbabwe.La Guinée-Bissau fera ainsi sa première apparition, tout comme l’Albanie, Cuba ou le Nicaragua.

Ces Maccabiades 2013 regroupent par ailleurs un nombre record de 38 disciplines. Du tir à l’arc à la lutte, en passant par les échecs, le futsal ou le netball (une variante du basket-ball). Les épreuves se déroulent par tranches d’âges. Et, pour la première fois, il y aura des compétitions paralympiques.

SPORTS-MACCABIAH GAMES-CUB

De quoi attirer du beau monde. Les organisateurs annoncent par exemple la participation de personnalités comme la championne du monde de planche à voile Lee Korzits ou la star de basket-ball des Knicks de New York, Amar’e Stoudemire.

Avec le président Shimon Peres, le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le maire de Jérusalem Nir Barkat et une foule de ministres et hauts fonctionnaires présents, les près de 10.000 participants ont défilé devant 30.000 spectateurs, agitant fièrement leurs drapeaux nationaux…

Après des années de préparation et des mois de mise en place, les 19e Maccabiades sont officiellement ouvertes à Jérusalem. C’est la première fois depuis 81 ans (date de leur ré-création) que ces compétitions sportives du monde juif se tiennent à Jérusalem selon le président des Maccabiades, Amir Peled.

Depuis plusieurs années, la municipalité de Jérusalem tente en effet de changer l’image de la Ville Sainte, parfois perçue comme un bastion pour juifs ultra-orthodoxes. Le maire Nir Barkat veut faire de Jérusalem un lieu incontournable pour la jeunesse, les sports et la culture. La cité a ainsi accueilli récemment l’Euro espoirs de football ou encore le « Peace Road Show », une course d’exhibition de Formule 1.

Cette années ils étaient, par exemple, plus de 10 000 coureurs du monde entier à avoir fait le déplacement dans la capitale d’Israël pour participer au  Marathon de Jérusalem.  Pas moins de 44 nations étaient représentées à l’occasion de cette course unique en son genre, qui s’est tenue le 1 mars 2013.

Le gouvernement israélien ne néglige pas, par ailleurs, l’impact politique des Maccabiades. Un programme spécial d’aides a été mis en place pour encourager les athlètes participants aux « Maccabiah Games » à faire leur « alyah », c’est-à-dire à immigrer en Israël.

Amitzur Shapira, un athlète israélienne aux Jeux olympiques de Munich, a récité la prière de Yizkor à la mémoire des 11 membres de la délégation israélienne qui ont été tués pendant les Jeux Olympiques d’été de 1972 et les quatre athlètes australiens tués pendant les Maccabiades de 1997.

La popularité des Maccabiades n’a cessé de grandir depuis 1932. Les « Maccabiah Games » sont réservés à tous les athlètes d’origine juive et aussi aux Israéliens de toutes confessions. Parmi les Israéliens d’origine arabe, seuls les marocains participent à cet événement sportif.

Les Maccabiades ne sont pas le seul événement sportif international réservé à un groupe religieux, ethnique, linguistique. Il existe ainsi des Jeux panarabes pour les pays arabes depuis 1953 ; les Islamic Solidarity Games pour musulmans ; des Jeux de la Francophonies depuis 1989 pour les pays francophones ; des Jeux des petits États d’Europe qui regroupent des nations comme Malte, Monaco, Andorre ou Chypre ; des Gay Games pour les personnes homosexuelles, bisexuelles et transsexuelles ; des Island Games pour les pays insulaires…


Souhail Ftouh

Leave a Reply

*