| More

Plus de 200 personnes ont manifesté samedi soir place de la Bima à Tel-Aviv, en solidarité avec le peuple syrien, appelant à ”arrêter le massacre dans le pays”.

Les manifestants israéliens brandissaient des banderoles sur lesquelles on lisait ”les enfants syriens, sont nos enfants à tous” ou ”non au massacre d’enfants”.

Des militants, des syndicalistes et des sympathisants israéliens se sont réunis dans la capitale économique du pays pour manifester leur solidarité avec le peuple syrien et pour exhorter la Communauté internationale à agir, afin que les civils soient protégés.

A Tel-Aviv, des centaines de personnes se sont retrouvées à la fin du Shabatt pour participer au rassemblement qui a eu lieu sur la place de la Bima, organisé par plusieurs ONGs et associations israéliennes.

Des photos, d’enfants morts et messages de soutien ont été diffusés par les organisateurs, suivis par chant de solidarité avec les Syriens.

Depuis mars 2011, Amnesty International a recensé les noms de 9200 syriens qui auraient été tués en Syrie dans le contexte du mouvement de protestation et des soulèvements de l’année écoulée.

Néanmoins, les arabes auraient abandonnés les syriens, victimes de la barbarie Baassite depuis plus d’un an. Alors que les soldats syriens continuaient cette semaine , dans l’indifférence des arabes , leur répression sanglante de la révolte populaire et au moment ou l’armée régulière lançait ses chars, ses pièces d’artillerie et ses armes lourdes dans des zones peuplées par des enfants et des femmes , des milliers d’activistes anti-israéliens participaient dans la grande démonstration de haine ce vendredi à l’occasion du 36ème anniversaire de la journée de la Terre.

C’est obsessionnel chez eux, quand des familles entières syriennes sont brimées, tuées, affamées par les soldats arabes syriens pas une seule manifestations en solidarité avec les victimes ( Je n’ose imaginer le tollé mondial s’il s’était agi de soldats israéliens ! ) Décidément, l’hypocrisie règne en maître chez les arabes.

A titre d’exemples, si ma mémoire est bonne lorsque l’armée syrienne et les milices libanaises bombardent et tuent plus de 4000 palestiniens dans les camps de Tal el Zaatar en 1976, personne n’a levé la voix parmi les hypocrites arabes. Même attitude durant l’année 1986, lorsque les forces syriennes, qui occupaient le Liban, pénétraient à Bâb al-Tebbaneh y tuant 300 personnes avec l’aide des alaouites de Tripoli.

Pourquoi les Palestiniens du Liban, qui ont organisé des manifestations de grandes ampleurs le vendredi dernier à l’occasion de la “Journée de la terre”, ne participent pas une journée commémorant ces massacres alors qu’ils ont toujours en mémoire la journée de la terre ?

Pourquoi les activistes anti-israéliens, estimés à des milliers de personnes qui sont sont descendus dans les rues des grandes pour faire la chasse aux sorcières aux juifs , manifestent contre « la judaïsation » mais oublient délibérément le génocide de l’armée syrienne contre le soulèvement de Hama (20,000 morts) début 1980 ?

De ce genre de fait, les arabes n’en parlent jamais. Ils devaient pourtant avoir honte qu’aujourd’hui se sont seuls les manifestants israéliens qui se tiennent à coté de la lutte légitime du peuple syrien. Le chanteur-compositeur-interprète juif israélien, Arkadi Duchin, a déjà proposé le mois dernier d’organiser un concert afin de récolter des fonds pour les victimes syriennes. Avigdor Lieberman, le ministre des Affaires étrangères, qui est très visible sur la scène locale et internationale a lancé aussi un appel à un soutien des rebelles syriens et en fustigeant Assad.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*