| More

14183826_1091913747558576_1101715915340092382_n

Des responsables agricoles supérieurs en provenance de la République  Populaire de Chine ont visité  cette semaine le MATC – MASHAV  le Centre de formation agricole israélien pour se renseigner sur les activités de formation agricole du Centre et sur les technologies d’irrigation israéliennes modernes.

 

Les membres de la délégation, dirigée par le Directeur adjoint de la ville de Weifang et le Bureau agricole de la province du Shandong, ont été les hôtes du Département de l’Asie de l’Est et du Pacifique au ministère israélien des Affaires étrangères.

 

Ce projet  basé sur l’aide et le soutien technique  consiste à améliorer le savoir-faire des agriculteurs chinois en recourant à la technologie israélienne. L’offre de formation s’adresse aux conseillers agricoles ainsi qu’aux techniciens, consultants et formateurs chinois.

 

La qualité des relations de coopération entre les deux pays n’a cessé de s’enrichir durant ces dernières années. Ainsi, depuis 2010, plusieurs accords et conventions témoignent de l’enrichissement de ces relations en particulier dans les domaines de l’agriculture biologique, de la sécurité sanitaire et vétérinaire des produits agricoles, de la gestion des coopératives, de la formation des agriculteurs, de la promotion de l’investissement agricole ou encore du transfert de savoir-faire.

 

En 2015 Jérusalem a signé un accord de coopération avec Pékin  qui vise à renforcer la coopération existante entre les deux pays dans le domaine de l’agriculture notamment par la mise en place de projets communs

 

L’an dernier les entreprises chinoises ont investi l’équivalent de 2,7 milliards d’euros en Israël. Cet engouement a commencé en 2011, avec le rachat de la compagnie Makhteshim Agan, gros producteur d’insecticides et herbicides israélien, par ChemChina, un gros conglomérat de produits agricoles chinois. Depuis, des centaines de délégations commerciales chinoises ont atterri à Tel-Aviv. Et tous les grands cabinets juridiques internationaux israéliens ont ouvert des antennes à Pékin.

 

De même, plusieurs activités et manifestations ont contribué à sceller la coopération sino-israélienne. Dans la liste de ces activités, on peut citer la coopération bilatérale en matière d’innovation  dans le domaine de l’agriculture. Israël et la Chine se dirigent vers de grands projets communs surtout qu’Israël est connu dans le monde entier pour son innovation.

 

 

La Chine va aussi entamer des pourparlers sur une zone de libre-échange avec Israël. L’accord de libre-échange, qui comprendra le commerce des biens et services, ainsi que la coopération économique et technologique devrait augmenter de manière significative le PIB des deux pays en encourageant l’augmentation des investissements et le renforcement des relations bilatérales.

 

 

La vice-Première ministre chinoise Liu Yandong, qui était en visite en Israël, en mars dernier, avait fait remarquer que l’approfondissement de la coopération pragmatique bilatérale est important : « La Chine considère Israël comme un partenaire fondamental », a-t-elle dit.

 

Souhail Ftouh

 

 

Leave a Reply

*