| More

 

Il est réputé bon pour la santé et est de plus en plus prisé en Chine. La demande d’avocats augmente et pour s’approvisionner, les chinois se tournent notamment vers Israël.

 

Il a quelques années, les avocats étaient principalement vendus aux hôtels à Canton, Pékin et Shanghai. Majoritairement inconnu il y a encore  cinq ans, ce fruit est progressivement devenu populaire dans les villes de premier rang.

 

Aujourd’hui, des millions de chinois sont férus d’avocat israélien. Toutefois, le fruit aux «?bons gras?» ne jouit pas d’une telle popularité en Chine.

 

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Les Chinois ont consommé 127 fois plus d’avocat entre 2010 et 2015 et les importations ont bondi de 376 % en 2016.

 

Lors du premier trimestre 2016, les entreprises chinoises enregistraient déjà une augmentation de 430 % des importations en provenance  d’Israël par rapport au premier trimestre de l’année 2015. Ainsi, les producteurs  israéliens semblent plutôt optimistes sur l’avenir de ce marché.

Les avocats israéliens ont  conquis  le cœur du grand public en Chine?

 

Hass, Fuerte, Ettinger, Nabal : les familles d’avocats poussant en Israël sont diverses. Et les saisons n’étant pas les mêmes d’une variété à l’autre, le fruit est présent sur les étals des maraîchers israéliens dix mois par an.

 

Un atout dont les producteurs jouent également à l’exportation. Dans les autres zones de production, Amérique latine en tête, les saisons sont souvent nettement plus réduites.

 

Outre une production quasiment toute l’année, Israël compte un autre avantage sur ses concurrents sud-américains : la proximité géographique avec le marché chinois.

 

En 4 ou 5 jours de voyage dans des containers réfrigérés, les avocats israéliens peuvent être dans les assiettes des consommateurs  chinois.

 

En 2016, 100 000 tonnes d’avocats ont été récoltées en Israël selon les chiffres du Conseil de production et de commercialisation des plantes.

 

La dynamique du marché de l’avocat en Chine attire de plus en plus les entreprises israéliennes. Encore depuis peu, le Mexique et le Chili bénéficiaient du monopole des exportations à destination de la Chine, or, depuis  2015,  Israël est autorisé à exporter sa production d’avocats jusqu’au territoire Chinois. Ainsi, le premier porte-conteneur d’avocats  israéliens fraichement cueillis amarra mi-septembre 2015 au port de Shanghai. Plus récemment, la Nouvelle-Zélande a elle aussi exprimé son désir de rejoindre ce cercle fermé d’exportateurs agréés.

 

En Chine, l’apport nutritionnel de l’avocat constitue le principal argument de vente

 

Les consommateurs chinois sont de plus en plus à la recherche d’aliments sains ayant un bénéfice pour la santé.  Comme en témoigne l’indice de confiance des consommateurs mondiaux de Nielsen, les consommateurs chinois urbains considèrent désormais leur santé, devant le montant de leur salaire, comme étant leur priorité.

 

Les consommateurs chinois sont prêts à dépenser plus pour des produits sains leur permettant de rester en forme. Surfant sur cette vague «?healthy?», les distributeurs vantent les multiples vertus nutritives de l’avocat, contenant tous les acides gras non saturés, les protéines, les vitamines et minéraux nécessaires à l’organisme.

 

Dans le but d’éduquer les consommateurs chinois, les supermarchés et les distributeurs locaux redoublent d’efforts en organisant de nombreuses séances de dégustations, en offrant des bons d’achat, ou encore en les informant sur la manière de reconnaitre un avocat mûr et sur ses méthodes de préparation.

 

Les Chinois aiment l’accompagner de sauce soja, de nouilles ou encore l’incorporer dans des desserts ou des smoothies. De plus en plus de consommateurs partagent leurs expériences et leurs recettes sur les réseaux sociaux. Les restaurateurs commencent eux aussi à intégrer ce fruit à leurs menus.

 

Le fruit de l’avocatier rentre dans la catégorie de «?superfood?» (super-aliments).Il est également appelé «?poire alligator?» (??), est un fruit originaire du Mexique et d’Amérique centrale. En Chine, son goût particulier lui a donné le nom de «?Níu Yóu Guo?» (???), traduit littéralement par «?fruit à beurre?». Ses vertus nutritives le classent dans la catégorie des super-aliments, qui possèdent de nombreuses propriétés bénéfiques pour la santé.

 

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*