| More

Alors que les dirigeants palestiniens continuent de manière arrogante d’imposer leurs exigences pour la libération de Guilad Shalit, les détenus sécuritaires palestiniens font maintenant exercer un “chantage” à Israel.

Les détenus sécuritaires palestiniens en grève de la faim dans les prisons israéliennes menacent de durcir leur mouvement de protestation, a indiqué le ministre palestinien des Prisonniers, Issa Karakeh. Les terroristes palestiniens incarcérés en Israël, jugeant leurs conditions de détention trop sévères (que dirait Guilad Shalit ? ) menacent de cesser de boire pour dénoncer leur ”envoi à l’isolement”.

Le secrétaire général du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), Ahmed Saadat, ”est en très mauvais état”, a indiqué ce lundi le ministre palestinien des Prisonniers, Issa Karakeh. Saadat, qui purge 30 ans de réclusion pour avoir commandité l’élimination de l’ex-ministre du Tourisme Rehavam Zéevi, a entamé une grève de la faim avec des centaines d’autres détenus sécuritaires palestiniens en Israël. “Il ne peut pas bouger ou se mettre debout et a perdu beaucoup de poids. De temps à autre ils perd connaissance et vomit”, a-t-il précisé.

Les détenus palestiniens dans les pénitenciers israéliens ont entamé fin septembre 2011 une grève de la faim ”pour dénoncer les mesures inappropriées, selon eux, prises par la direction des établissements à leur égard”. Le ministre palestinien des Prisonniers, Issa Karakeh, indique qu’il s’agit d’une rébellion globale contre le fonctionnement des services pénitentiaires, une première en son genre.

Selon les autorités israéliennes, l’état de santé des 234 prisonniers palestiniens impliqués dans des activités terroristes et qui observaient une grève de la faim, est “satisfaisant”. “Les prisonniers en grève de la faim sont sous surveillance médicale et leur état de santé est satisfaisant”, a ajouté l’administration, précisant que les détenus buvaient de l’eau et recevaient des visites de la Croix-Rouge et de leurs avocats (1).

Selon les détenus palestiniens en grève de la faim, les autorités pénitentiaires israéliennes auraient accepté certaines de leurs revendications. Parmi elles, les retransmissions télévisées par satellite, la fourniture de poulets entiers, les visites familiales sans menottes… Mais les autorités pénitentiaires refusent toujours de mettre fin à l’isolement carcéral. Une information rapportée par l’agence de presse palestinienne Maan. Les autorités israéliennes ont affirmé que 234 prisonniers palestiniens, détenus en Israël pour activités terroristes, observaient une grève de la faim, assurant que leur état de santé était “satisfaisant”.

Les prisons israéliennes sont beaucoup trop confortables et gratuites, pour ces terroristes bien nourris, bien chauffés et distraits, donc deviennent des endroits très prisés pour tous les avantages que la plupart de ces individus n’ont pas dans leur propre gourbi. En 2011, le nombre de Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes a chuté encore un peu plus pour atteindre les 5642. Le chiffre est communiqué par l’organisation d’extrême gauche, B’Tselem.

Les prisonniers sont l’un des problèmes majeurs que les palestiniens mettent en valeur dans les négociations, mais Israël, trop bon, les libère en dehors de tout pourparlers. Israël a libéré des milliers de prisonniers… Lentement, sans tambour ni trompette… Et sans rien obtenir en retour.

Cette semaine Israël avait transmis à l’AP la dépouille de Hafez Abou Znat, un terroriste du FPLP, tué en 1976 à la frontière jordanienne.

Ftouh Souhail

(1) Est ce humain de garder Guilat Shalit Israélien et Français de surcroît sans autorisation a la croix rouge de lui rendre visite et je ne parle pas des visites de parents – les palestiniens emprisonnés en Israël ont droit aux visites des parents, au téléphone … et à la télé… ???

One Response to “Les détenus sécuritaires palestiniens font du “chantage” à Israel”
  1. Dr. EL DAN says:

    C’est terroristes sont trop bien traités, qu’ils fassent grève de la faim, vous allez voir des qu’ils seront trop faible ils vont boire car ils ont trop bien soigné dans ses prison hôtel. Pourquoi leur donné une télévision et autres. Ils doivent resté en isolation, ne pas accepter leurs menace. Qu’ils meurent en prison comme ils l’ont fait pour nos prisonnier au Liban. ILS NOUS ONT RENDU DES CERCUEILS”

  2.  
Leave a Reply

*