| More

 

Des israéliens s’organisent pour amasser des fonds pour la Croix-Rouge  du Mexique à destination des sinistrés du tremblement de terre de mardi à Mexico.

 

Le téléviseur transmettait en direct les nouvelles du Mexique au consulat mexicain à Tel-Aviv, où une douzaine de personnes sont allés présenter leurs condoléances. La tristesse se lisait sur tous les visages.

 

« C’est une tragédie, je suis inquiète, c’est tellement triste » soupire Ahouva  la jeune femme qui étudie en Histoire à l’Université de Tel Aviv. Heureusement, elle n’a perdu personne de sa famille dans le séisme, mais elle dit que les gens manquent d’eau potable et de biens de première nécessité. Elle rappelle que l’entraide au Mexique est « extraordinaire » et la solidarité, « exemplaire ».

 

Même son de cloche à  Mex & Co,  un restaurant mexicain à Tel Aviv.

 

Le propriétaire du lieu cachait mal ses inquiétudes devant ses clients.

 

Sa famille vit à Puebla, à 4  km au sud de la capitale, où se situait l’épicentre du séisme.

 

« Tout le monde se porte bien, mais les communications sont difficiles », souligne-t-il.

 

Il rappelle également que de nombreux édifices se sont effondrés, dont une école dans laquelle 25 enfants ont perdu la vie.

 

Il pense que les gens n’étaient pas bien préparés au danger. Il soutient que les gens oublient vite les mesures de sécurité obligatoires qu’on leur enseigne dans les milieux de travail.

 

« Ils ne se souviennent plus de ce qu’il faut faire et ils hésitent à évacuer les édifices dès les premières secousses », croit-t-il.

 

Il pense que le gouvernement aurait intérêt à allouer des fonds à la construction d’édifices plus solides dans le pays.

 

Et comme un malheur n’arrive jamais seul, il rappelle pour sa part que la conjoncture économique était déjà mauvaise dans son pays avant le séisme. Cette nouvelle catastrophe ne fera qu’aggraver la situation, selon lui.

 

Une équipe d’urgence du Commandement passif de l’armée israélienne est arrivée jeudi au Mexique, où elle  a commencé à fournir de l’aide. La délégation israélienne est composée de 71 soldats et officiers.La délégation devrait rentrer le 29 septembre avant la fêté de Yom Kippour.

Benjamin Netanyahou a effectué la semaine dernière sa première visite au Mexique d’un Premier ministre de l’Etat d’Israël depuis la fondation de ce pays en 1948.

Les deux pays ont signé des accords dans le domaine de la coopération spatiale avec l’objectif « de pouvoir mieux observer les phénomènes météorologiques à des fins de prévention », ainsi qu’en matière de transport aérien pour dynamiser leurs échanges touristiques.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*