| More

La vie au sud d’ Israel ,après le départ des Israéliens de la bande de Gaza , est devenu insupportable surtout pour les ouvriers et les viticulteurs. La tension est forte depuis quelques semaines à la frontière entre Israël et le territoire islamiste , d’où les tirs de roquettes et d’obus de mortiers se sont multipliés, provoquant des raids aériens de représailles de la part de l’Etat hébreu.

Le président américain Barack Obama, qui s’est entretenu ce jeudi avec le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu, a condamné les attaques lancées depuis la Bande de Gaza contre Israël.

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a affirmé jeudi 24 mars que le président américain Barack Obama l’avait complimenté aujourd’hui sur sa gestion de la crise face à l’escalade de violences en Israël ces derniers jours.

Le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence CAnnon, a qualifié d'”odieuses et criminelles” les attaques de roquettes contre Israël depuis Gaza.

L’ambassadeur de France en Israël Christophe Bigot a visité, la semaine dernière , Ashdod où il a rencontré des représentants de la ville. Ce dernier a rappelé à nouveau que la sécurité d’Israël était non négociable. L’ambassadeur de France à Tel-Aviv, S.E Christophe Bigot, a affirmé le 28 mars qu”’Israël a le plein droit de s’auto-défendre pour garantir la sécurité de ses populations civiles”, en marge de la 5e conférence mondiale des Juifs de France qui se tient au Collège académique de Netanya. Il a dénoncé les attaques anti-israéliennes ”violentes touchant des innocents”.

Les responsables israéliens ont eux soutenu qu’ils ne laisseront pas les tirs sans conséquences.

Le ministre israélien de l’Intérieur, Eli Yishai, a tenu le 24 mars le rapport du juge Richard Goldstone sur l’opération “Plomb durci” pour responsable des récentes attaques lancées contre Israël. Selon le ministre, ce rapport incite les organisations terroristes à poursuivre les tirs. Eli Yishai a par ailleurs demandé au juge de condamner les tirs récemment effectués depuis Gaza comme il a condamné l’opération menée par Israël.

Israël “ne tolérera pas d’attaques terroristes” et “ne permettra pas une résurgence du terrorisme”, a prévenu le 24 mars le ministre israélien de la Défense Ehoud Barak lors d’une conférence de presse avec le secrétaire américain à la Défense Robert Gates à Tel-Aviv.

A l’issue de son entretien avec son homologue Ehoud Barak à Tel-Aviv, le secrétaire américain à la Défense a affirmé qu’Israël avait « tous les droits de se défendre face aux attaques terroristes » et que les ripostes aériennes étaient « une défense légitime ».

Le président Shimon Pérès a rapellé de sa part , le 24 mars 2011 , au secrétaire américain à la Défense, Robert Gates : “nous n’avons pas d’autres choix que de nous défendre nous-mêmes”

Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu a soutenu le 25 mars qu’Israël se préparait à “répondre avec la plus grande force afin de stopper le terrorisme”, rapporte la radio israélienne.

Binyamin Netanyahu a déclaré au sujet des tirs de roquettes de la Bande de Gaza vers le sud du pays qu’Israël “ne supportera pas que ses habitants soient touchés, nous ne souhaitons pas une escalade mais nous n’hésiterons pas à employer la force militaire”.

Lors de la réunion hebdomadaire du groupe parlementaire Likoud à la Knesset, le 28 mars 2011, le Premier ministre Binyamin Netanyahu a menacé les organisations terroristes de la Bande de Gaza de représailles militaires en cas de nouvelles attaques de roquettes contre les villes israéliennes. « Israël ne tolérera aucune pluie de roquettes et de missiles contre ses localités » , a-t-il prévenu.

Au cours d’une visite en France, le 24 mars 2011 , le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a soutenu qu’il n’y avait pas lieu de “se lancer dans une nouvelle opération militaire (à Gaza)”, à moins que ce ne soit pour faire tomber le Hamas.

Lors d’une visite sur les localités du Néguev qui sont la cible des roquettes palestiniennes, le ministre de la Sécurité intérieure, Itzhak Aharonovitch, a appelé le 24 mars le gouvernement à assurer la sécurité des habitants et « à œuvrer fermement contre le Hamas ». Aharonovitch : “nous devons briser l’équilibre : le Hamas tire, nous répliquons”

L’ancien chef d’état-major de Tsahal, Gabi Ashkenazi, a appellé à débusquer les terroristes dans la Bande de Gaza, même s’ils se dissimulent derrière les populations civiles, et à les éliminer. Des props tenus le 24 mars 2011 en marge d’un gala de l’ABSI Keren Or en faveur des soldats de Tsahal organisé à Paris.

Le ministre de l’Education Guideon Saar a estimé le 25 mars 2011 sur les ondes de Kol Israël que la situation actuelle tendue ne durera, et que finalement Israël sera obligé de lancer une nouvelle fois une vaste opération à Gaza, plus importante que l’opération Plomb durci.

Le commandant en chef dans le sud, le général Tal Russo, s’est rendu le 26 mars dans la maison frappée par une roquette Qassam dans le Conseil régional d’Eshkol. Evoquant la vague de violences actuelle, il a soutenu que “c’était l’anarchie au sein des organisations à Gaza, tout comme au sein du Hamas. Plus rien n’est sous contrôle”.

Il faut le répéter inlassablement jusqu’à se faire comprendre : Israel réagira avec force et détermination à chaque fois que cela est nécessaire. Le mouvement terroriste Hamas (qui a transformé la bande de Gaza en califat du Hamastan) doit se preparer à une nouvelle opération d’ampleur de la part d’Israel, si les tirs de roquettes et autres engins ne cessent pas contre son territoire.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*