| More

Pessah (Pâque juive), touche à sa fin et comme chaque année, pour marquer la fin de Pessah, les Israéliens se sont appropriés une tradition à l’origine sépharade, en fêtant la Mimouna. Cette fête consiste à se rassembler convivialement entre amis pour manger des ”moufleta”, sortes de crêpes frites dans le beurre ( en photo).

Au sortir de la fete de Pessah, s’ouvre celle de la Mimouna, celebrée par les israéliens d’origine marocaine. Tous les dirigeants politiques prennent part à ces festivités retransmises par les chaines de TV.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu a participé aux festivités de la Mimouna samedi soir à Or Akiva. Il a raconté avoir ”esquivé le blocus dont il fait l’objet avec son épouse, pour aller à la mer, manger du poisson et parler avec les gens”.

“Nous tendons la main à la paix à tous nos voisins, mais la force de Tsahal et les prises de notre peuple sont les véritables garants de notre existence dans cette région versatile et tumultueuse”, a-t-il ajouté.
Cette fête qui symbolise l’unité et qui est maintenant célébrée par les Juifs de toutes origines, que le peuple juif se serre les coudes face aux défis difficiles qui lui sont lancés.
Ça fait longtemps que la Mimouna n’est plus la fête d’une seule communauté et qu’elle est devenue nationale. Elle symbolise cependant le rassemblement des exilés en Israël et la multiplicité des cultures du pays.
Deux millions d’Israéliens fêtent la Mimouna Des festivités centrales de la Mimouna ont eu lieu au Binyanei Haouma, les Palais de la Nation à l’entrée de Jérusalem.

JOYEUSES FETES A VOUS TOUS !!!!!!

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*