| More

La bateau “Giuliano” avec, à son bord, une vingtaine d’activistes suédois, grecs et norvégiens, aurait réussi à quitter les eaux territoriales grecques et à mettre le cap sur Gaza. On ignore pour le moment si l’embarcation tentera de se rendre directement vers Gaza ou patientera, dans les eaux internationales, jusqu’à l’arrivée de navires supplémentaires.

On connaît par contre que l’Israélo-Suédois Dror Feiler a concédé que l’expédition de la deuxième « Flottille pour Gaza » a échoué. Mais il a précisé que d’autres tentatives auront lieu dans quelques jours depuis d’autres pays, et notamment l’Egypte et la Tunisie.

Les gardes-côtes grecs ont stoppé le bateau américain qui devait rejoindre la flottille internationale en direction de Gaza. Le navire avait quitté le port du Pirée un peu plus tôt. Le bateau américain, qui a été stoppé par des gardes-côtes grecs peu après avoir quitté le port du Pirée, a été reconduit dans un port grec, rapportent les organisateurs de la flottille sur Twitter.

Concernant le bateau français “Dignité al-Karama”, un des dix navires appartenant à la flottille d’aide internationale pour Gaza, a réussi à quitter les eaux territoriales grecques et fait route vers le territoire palestinien, ont annoncé mercredi les organisateurs du collectif “un bateau français pour Gaza”. Le navire de 19 mètres transporte huit personnes à bord, dont l’ex-leader du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) Olivier Besancenot.

L’embarcation française “Dignité Al Karama” faisant partie de la flottille 2 aurait aussitôt été arraisonnée par les garde-côtes grecs en Crète alors qu’elle faisait le plein de carburant, annonce la radio publique israélienne Reshet Bet shel Kol Israël. Le bateau, à bord duquel se trouve Olivier Besancenot, accompagné de 7 autres activistes, avait déjoué la vigilance des autorités grecques.

Le navire français “Dignité Al-Karama”, à bord duquel se trouvent 8 personnes dont Olivier Besancenot a décidé auparavant de faire machine arrière et de retourner piteusement dans les eaux grecques. Les activistes ont finalement renoncé à briser seuls le “blocus de Gaza”. Ils ont prétendu que leur sortie était “symbolique” et constituait “une forme de protestation”. Le navire ne transporte aucun équipement humanitaire pour Gaza. Le “Dignité Al-Karama” n’est pas un bateau cargo et ne transporte donc pas d’aide humanitaire.

D’ailleurs, pourquoi veulent-il aller à Gaza puisqu’ils n’y apportent aucune aide matérielle ou financière ? Juste pour tenter défier l’Etat Juif ? Est-là une raison suffisante ?

S’il y avait un masque d”humanitarisme sur flottille, le masque a été retiré complètement.

Ces embarcations sont destinés à forcer le blocus sur Gaza et à recycler les évènements de la Flottille de mai 2010. L’objectif humanitaire affiché par ses organisateurs occulte un soutien politique au Hamas contre Israël.

Ces gens sont des complices subjectifs d’un Hamas officiellement répertorié terroriste par l’Europe et les États-Unis, une organisation islamiste dont il ne sera jamais inutile de répéter qu’elle a juré de détruire l’État juif

Quant au blocus contre la population gazaouie, il n’existe que dans les fantasmes d’une propagande fascisante. Cette désinformation est commise par des menteurs idéologues qui parlent dans les médias d’une flottille « humanitaire », emplie de « pacifistes » qui viennent tenter de rompre le « blocus » qui empêcherait les Gazaouis de se nourrir.

Le but manifeste des navires qui approchent à grand bruit n’est donc pas d’apporter une aide humanitaire inutile, il est de créer une pression internationale diabolisante sur l’État juif pour mettre fin au blocus militaire et maritime et donc de permettre au Hamas d’importer des armes.

Ces navire n’iront pas ravitailler les populations souffrantes du Soudan, de Syrie ou de Corée du Nord. Ils tenteront de permettre l’infiltration et l’usage d’engins de mort contre la population civile d’un pays qui a l’immense tort de refuser de périr.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*