| More

Le Front démocratique pour la libération de la Palestine a indiqué samedi qu’après plusieurs frappes aériennes d’Israël au cours desquelles trois membres du Hamas ont été tués, il mettait un terme au cessez-le-feu avec l’Etat juif. Tsahal a confirmé samedi avoir lancé une frappe aérienne à Gaza au cours de laquelle trois Palestiniens ont été tués. L’armée israélienne a affirmé qu’elle visait une cellule terroriste qui prévoyait d’enlever des Israéliens.

L’armée de l’air israélienne a effectué un raid dans le nord de la bande de Gaza, hier matin, contre un commando terroriste qui s’apprêtait à tirer des roquettes contre le sud du pays. La police de Gaza affirme qu’il n’a pas de victimes.

L’aviation israélienne a effectué aussi plusieurs raids nocturnes contre des camps d’entraînement terroristes dans le nord de la bande de Gaza et contre des tunnels dans le sud. Les cibles ont été détruites. Selon plusieurs officiels palestiniens, Tsahal a lancé ce jeudi une frappe contre un bâtiment dans le camp de réfugiés de Shata. Un bâtiment qui abritait une cache d’armes. L’armée de l’air israélienne a effectué aussi quatre frappessur la Bande de Gaza. Selon des témoins, plusieurs personnes ont été blessées.

Un des responsables des Comités de résistance populaire aurait échappé à une élimination ciblée, jeudi matin, alors qu’il s’apprêtait à tirer une roquette sur Ashkélon, selon des sources proches du Hamas.

Les maires du sud du pays ont annoncé que les écoles rouvriront leurs portes ce dimanche.
Les cours auront lieu comme prévu à Ashdod, Ashkelon, et Kiryat Gat, après quelques jours de vacances forcées à la suite des tirs de roquettes Qassam et Grad la semaine dernière. En cas de nouvelle escalade dans la bande de Gaza, les parents d’élèves réexamineront leur décision d’envoyer les enfants à l’école.

Les autorités ont décidé de ne pas assurer les cours dans les écoles des villes de Beersheva et Ashdod en raison de la situation sécuritaire dans le sud d’Israël. Pour ce qui est d’Ashkélon, les établissements scolaires sont restés ouverts, mais les comités de parents d’élèves ont demandé de ne pas envoyer les enfants à l’école. Les cours ont été annulés ce vendredi à Béersheva après la pluie de roquettes Qassam et de missiles Grad jeudi sur le sud d’Israël. En fonction de l’évolution de la situation sécuritaire, les cours reprendront dimanche.

Le mairie d’Ashkelon, (ville proche de la bande de Gaza), refuse d’annuler les cours suite à l’escalade des tirs de roquettes dans la région. Le conseil des parents d’elèves a appelé les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l’école. Les enseignants soutiennent la grève : «restez dans vos maisons jusqu’à la trêve”

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou va réunir le 3 avril 2011 un forum ministériel spécial pour discuter de la protection des écoles et institutions publiques dans le sud d’Israël. Il a enjoint à l’équipe de son cabinet de préparer 2 plans, un pour les établissements scolaires sans protection face aux tirs de roquettes, et un autre qui réponde aux revendications des maires et responsables régionaux du Sud.

En dépit de la situation sécuritaire très tendue, Israël a ouvert, ce matin, le point de passage de Kerem Shalom afin de permettre l’entrée dans la bande de Gaza de 250 camions transportant des matériaux de construction. Israël avait déjà autorisé le passage de 180 camions transportant du béton.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*