| More

Israel participe du 7 au 11 octobre 2017 au salon Anuga Organic, à Cologne, en Allemagne.

Des représentants  de la filière biologique du pays ( producteurs, des transformateurs, des distributeurs, des détaillants, des certificateursseront présents ainsi que des experts du ministère israélien du commerce et du ministère de l’agriculture.

L’Association israélienne d’agriculture bio-organique (I.B.O.A.A.), basée à Tel-Aviv, souhaite présenter en Allemagne les produits de l’agriculture biologique en Israël  (Fruits et légumes, produits laitiers, viandes…)

Pamplemousses, pommes de terre, carottes, kumkats, avocats, choux, dates, fraises, tomates-cerises, huile d’olive, miel, laitues, poivrons, d’oignons, fenouils et d’autres produits  seront exposés aux visiteurs comme aux professionnels.

 

Israel exporte ses produits organiques à travers de grands distributeurs tels Agrexco, qui approvisionnent les grandes villes américaines en poivrons et tomates organiques.

Nombreux sont les produits biologiques d’importation israélienne que l’on peut trouver sur les marchés, les grandes surfaces et les magasins spécialisés en nourriture biologique en Europe et en Allemagne.

L’Allemagne est l’un des marchés les plus importants et les plus dynamiques pour les produits certifiés bio. Elle abrite les deux rendez-vous les plus importants au monde pour le bio-business : les salons Anuga Organic à Cologne et Biofach à Nuremberg.  L‘an dernier Israël avait  participé à la foire bio de Nuremberg.

La Fédération internationale d’agriculture biologique estime qu’ il existe une forte demande pour le bio. Pour l’acheteur, ces produits coûtent toutefois entre 30% et 40% de plus que ceux issus de l’agriculture traditionnelle.

L’agriculture biologique repose sur le respect de l’équilibre écologique. Elle diffère fondamentalement de l’agriculture traditionnelle par ses méthodes de prévention visant à renforcer les espèces. L’une des règles de base est le respect des cycles naturels.

Richesse de l’agriculture biologique  israélienne et un avenir si prometteur.

L’agriculture biologique connaît en engouement sans précédent en Israel. L’Association israélienne d’agriculture biologique (IBOAA ) témoigne d’une augmentation de plus de 30% des ventes. Elle représenterait aujourd’hui près de 17% de l’agriculture du pays selon certaines sources. Le but de l’IBOAA est, dans un premier temps, d’arriver à ce que 30% de la production agricole en Israël soit d’origine organique.

En trente ans, un nombre croissant d’agriculteurs adhère aux produits bio qui  se trouvent dans tous les supermarchés. La taille du marché évolue, les habitudes des gens aussi. On trouve aujourd’hui plusieurs systèmes de ventes de produits organiques.

En Israel, des règles claires ont été mises en place afin de réglementer l’appellation « biologique ». Ainsi, pour porter ce terme, la production des aliments doit respecter ces règles : pas de pesticides ni d’herbicides de synthèse; pas de fertilisants de synthèse ni de boues d’épuration et pas de semences issues d’OGM. Pour produire de la viande ou de la volaille biologiques, les éleveurs doivent offrir aux animaux des conditions de vie adaptées à leurs comportements naturels: espace pour bouger, lumière solaire et air frais.

La gamme de produits certifiés bio en Israel est riche et diversifiée comportant plus de 30 filières et plus de 250 produits, cultivés sur une superficie de 345.000 hectares produisant environ 550.000 tonnes. Cette superficie est extensible pouvant atteindre 2 millions d’hectares. Le secteur bio permet d’exporter annuellement plus de 300.000 tonnes de produits bio vers 70 pays. La production est évaluée à 60 M$.

Les produits bio d’Israël sont très appréciés de par le monde et ils ont un bon positionnement sur les marchés internationaux. L’élément fondamental pour qu’un produit biologique soit considéré fiable est sa certification.

Israël peut se vanter de compter parmi les pays dont les produits, accompagnés d’un certificat de contrôle du pays d’origine, peuvent obtenir ce label, en France, en Europe ou encore en Amérique du Nord.

La crédibilité de ce secteur a été reconnue à l’échelle internationale par l’équivalence décernée à Israel pour son système de contrôle et son système de développement. La reconnaissance par la Commission européenne (CE) est pour une période indéterminée, ce qui fait qu’Israël est le seul pays au Proche Orient qui en est détenteur.

La culture du bio en Israel est profondément ancrée, tirant ses spécificités de traditions qui s’étalent le long d’une histoire 3 fois millénaire. La Torah  enseigne que le respect de l’harmonie écologique est une mitza (commandement divin.)

Souhail Ftouh 

 

Leave a Reply

*