| More

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu, qui s’exprimait ce vendredi 1 juillet 2011 au cours d’une cérémonie pour les cadets de l’air force organisée sur la base aérienne d’Hatzerim près de Beersheva, a réaffirmé le droit d’Israël d’agir contre toute menace qui pèserait sur l’Etat juif, dont la contrebande d’armes et de roquettes à Gaza mais aussi l’arrivée de la flottille. Il a tenu également à remercier les leaders et chefs d’Etats, et particulièrement “son ami” le Premier ministre grec George Papandréou, pour leurs prises de positions à l’encontre de la flottille.

La flottille internationale, qui souhaite briser le blocus imposé à la Bande de Gaza, prendra la mer la semaine prochaine, a déclaré une porte-parole Vendredi 1 juillet 2011.

Le cadre du Hamas, Amin Abou Rachid, résidant en Hollande, participera à la flottille pour Gaza, selon une information publiée jeudi dans le Telegraph néerlandais. Abou Rachid, connu en tant que responsable des collectes de fonds pour le financement des activités terroristes du mouvement islamiste, a assisté ces derniers jours aux entraînements de la flottille au large des côtes grecques. Il a annoncé son intention d’affronter les soldats de Tsahal.

Le ministre des Affaires publiques et de la Diplomatie, Yuli Edelstein, a soutenu que la présence d’un membre du Hamas, Amin Abu Rashid, à bord de la flottille qui doit faire route vers Gaza prouvait que ce projet n’avait rien d’humanitaire.

Selon Greta Berlin, une porte-parole des activistes pro-palestiniens, qui participent à la flottille vers Gaza, “Israël fait de son mieux, et même plus, pour s’assurer que nous ne sortirons pas du port”. Cette dernière a par ailleurs fait référence à des actes de sabotage présumés attribués aux services secrets israéliens.

Certains activistes prétendent en effet que des es navires ont été sabotés… Tout comme ce fut le cas l’an passé quand le Mavi Marmara a été saboté 48 heures avant de prendre le large pour Gaza. “Ils ont saboté le navire. Ils ont coupé la charnière de l’hélice sous l’eau pendant que le navire était dans le port du Pirée à Athènes,” explique un des responsables de la flottille “pour Gaza”, l’israélo-suédois Dror Feiler, qui a indiqué qu’un homme-grenouille, qui a effectué des contrôles de routine des navires devant participer à la flottille, a découvert que l’axe de l’hélice d’un des bâteaux aurait été sectionné, et qu’il s’agirait d’un acte de “sabotage délibéré”. Le navire en question est actuellement ancré dans le port d’Athènes.

Les participants irlandais à la flotille ont accusé aussi Israël d’avoir saboté un navire de leur délégation. Ils ont l’intention d’organiser une conférence de presse à Dublin afin de “révéler” d’autres informations. Les organisateurs ont déjà accusé Israël du sabotage d’un bateau suédois. Les militants irlandais pro-palestiniens accusent Israël d’avoir saboté leur bateau en Turquie, le rendant inutilisable pour participer à la flottille pour Gaza. Vu la précision et la qualité du travail de sabotage, ”Israël est fortement soupçonné et devra répondre à certaines questions”, selon les organisateurs du convoi naval, qui regrettent de ne pas avoir surveillé les embarcations en Grèce.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Yigal Palmor a nié en bloc les accusations portées contre Israël dans l’affaire du sabotage de la flottille. “Ils se croient dans un James Bond. Ils devraient quitter le monde virtuel et revenir à la réalité. Ce n’est pas Hollywood et Israël n’est pas le méchant” a t-il dit.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*