| More

L’ambassadrice d’Israel en Angola, Irit Savion Waidergorn, a déclaré mardi, à Luanda, que les relations entre son pays et l’Angola “sont d’entente et de coopération ”.

Se confiant à un journal local, à l’occasion de la journée de l’Indépendance Nationale d’ Israël, Irit Waidergorn ( en photo) a rappelé que la coopération entre les États s’effectue dans les domaines de l’agriculture, de la santé, de l’éducation, de la construction, des diamants, de la défense et des télécommunications.

“La coopération continue à croître entre les deux États avec la présence d’entreprises israéliennes dans les secteurs public et privés pour la réalisation des objectifs communs ”, a-t-elle souligné.

Les relations diplomatiques entre l’Angola et Israël ont été établies en 1993. Deux ans après, l’État hébreux ouvrait une ambassade à Luanda, alors que l’Angola, ouvrait la sienne, à Tel- Avive en 2000.

Dans le cadre de cette coopération, le gouvernement angolais envoie annuellement en Israël, environ 20 personnes pour la formation dans divers domaines du savoir. A rappeler qu’Israel a déjà donné un cours de formation professionnelle destiné aux fonctionnaires dans les domaines de la santé et de l’agriculture.

Israël, aux yeux de beaucoup africains, c’est l’agriculture, avec une généreuse production dans le désert. Pour nombre de pays sous développés, le curieux sigle de MASHAV est symbole d’espoir et de formation (1).

La société minière locale Catoca a perçu, en 2010, un bénéfice brut de 500 millions dollars, résultant de la vente d’environ six millions 700 mille dollars de carats de diamants en Israel. La société Catoca continuera à développer des nouveaux projets d’exploration avec l’aide d’experts israéliens (2).

Selon le directeur général de la société, José Ganga Júnior, la société Catoca a sept nouveaux projets pour la prospection géologique. L’industrie israélienne de polissage de diamants est un acteur important de la production de diamants en Angola et dans le monde.

Ftouh Souhail

(1) MASHAV, c’est tout simplement l’acronyme des termes hébraïques désignant le « Centre de Coopération Internationale du Ministère des Affaires Etrangères israélien. »
(2) La Société minière de Catoca est une société angolaise pour l’exploration, la récupération et la commercialisation des diamants. Ses actionnaires sont Endiama, Odebrecht, Alrosa et Daumonty.

Leave a Reply

*