| More

Les autorités mexicaines ont apprécié  le long travail d’inspection des bâtiments de la part de la délégation israélienne, dans la capitale du pays.

Les ingénieurs du Commandement passif évaluent l’intégrité des bâtiments touchés par le tremblement, tandis que d’autres aident les locaux.

La délégation israélienne, composée de 71 soldats, est composée principalement d’ingénieurs qui  aident à évaluer l’intégrité structurelle des bâtiments dans la ville de Mexico et dans d’autres zones touchées par le séisme. Elle est dirigée par le colonel Dudi Mizrachi.

Mizrahi a dit que son équipe «  aide à inspecter les bâtiments — [à déterminer] dans quels bâtiments les gens peuvent entrer et quelles structures doivent être détruites. »

Même si les opérations de recherche et de sauvetage sont probablement celles qui attirent le plus l’attention parmi les missions de la délégation, son objectif principal est d’aider les autorités locales à évaluer l’intégrité structurelle des immeubles de Mexico.

Pour cartographier et examiner quelque 1 000 bâtiments à Mexico, les soldats utilisent une nouvelle application qui a été créée par le Commandement de la Défense passive, et a été rapidement traduite en espagnol a  dit le colonel (de réserve) Gili Shenhar.

Le programme informatique permet aux ingénieurs d’entrer les données pertinentes sur l’intégrité structurelle des immeubles, puis de stocker les informations dans un format facilement accessible et partageable avec d’autres équipes.

« Toutes les données sont stockées au même endroit, pour pouvoir avoir une image d’ensemble plus complète », a indiqué Shenhar.

Il s’agit de la première utilisation opérationnelle de l’application.

 

Mexico le plus durement touchée

La capitale mexicaine est l’une des régions qui a été le plus durement touchée par le séisme, mais le colonel israélien a indiqué que la grande partie de la ville fonctionnait normalement. L’électricité, l’eau et les transports publics sont revenus dans la plupart de la ville, et l’aéroport international a rouvert.

Le gouvernement mexicain, qui a demandé l’aide israélienne, a précisé les deux domaines où il avait besoin d’aide : les opérations de recherche et de sauvetage aux côtés des autorités locales, et la cartographie des bâtiments de la ville pour déterminer lesquels sont abîmés structurellement et doivent être démolis.

La plupart des structures de la ville sont intactes, mais d’autres auront besoin de travaux de reconstruction pour être à nouveau sûres, et certaines, peu nombreuses, devront être totalement détruites et reconstruites.

On compte une quarantaine de bâtiments écroulés à Mexico, mégalopole de 20 millions d’habitants, selon le maire Miguel Angel Mancera, qui assure que 600  constructions sont en cours d”être inspectées.

Les dégâts se concentrent dans le sud de la ville et les quartiers branchés de la Roma et la Condesa, connus pour leurs bars et restaurants et où résident de nombreux étrangers.

Ce séisme de magnitude 7,1 a fait 326 morts, dont 187 à Mexico, et a endommagé 11.000 logements, dont environ 1.500 vont devoir être rasés, a-t-il détaillé.

Le gouvernement a ordonné au parquet d’enquêter sur l’effondrement de bâtiments qui ne respectaient pas les normes de construction instaurées après le séisme de 1985, qui avait fait environ 10.000 morts.  Cette enquête portera notamment sur une école où 19 élèves et sept adultes sont morts, a-t-il précisé.

Situé à la jonction de cinq plaques tectoniques, le Mexique est l’un des pays du monde où l’activité sismique est la plus forte.

Souhail Ftouh 

Leave a Reply

*