| More

Le sud d’Israël a essuyé, à nouveau, des tirs de roquettes pour la cinquième nuit consécutive en dépit des affirmations des terroristes de Gaza de la mise en place d’un “cessez-le feu.”

Tsahal a appelé ce mercredi les habitants du Conseil régional d’Eshkol et des communautés proches de Gaza à rester dans les abris et places fortifiées en raison de tirs éventuels de roquettes venant de la Bande de Gaza.

Les services de sécurité estiment que ces tirs ont été effectués par de petites organisations qui cherchent à défier le Hamas et à montrer leur indépendance, mais que le calme devrait se maintenir au moins dans les semaines à venir. Tsahal n’a pas attaqué hier dans la bande de Gaza, mais le niveau d’alerte des effectifs déployés autour de ce territoire est encore élevé. Les chefs des services de sécurité ont souligné que le Hamas ne participait pas du tout aux tirs de roquettes sur Israël, ces tirs étant effectués par d’autres organisations telles que les Comités de la résistance populaire et le Jihad islamique.

Les Comités de la résistance populaire ont annoncé hier être disposés à arrêter les tirs sur Israël, bien que, comme l’a formulé leur porte-parole, aucun cessez-le-feu de longue durée ne soit possible face à l’ennemi sioniste. Le Jihad islamique a lui aussi déclaré qu’il respecterait le cessez-le-feu.

Au terme d’une réunion nocturne [dans la nuit de dimanche à lundi] du cabinet, Israël a pris la décision d’éviter une nouvelle escalade à Gaza et de coopérer, même indirectement, en respectant le cessez-le-feu annoncé par le Hamas.

Binyamin Netanyahu a affirmé aux ministres qu’il n’y avait aucune négociation en cours avec le Hamas sur un cessez-le-feu, et que l’annonce faite par l’organisation islamiste était unilatérale. Il a ajouté toutefois que si le calme se maintenait, Israël éviterait l’escalade. « Nous n’allons pas lancer de raids sur Gaza, nous n’allons pas attaquer de tunnels, mais si nous localisons des cellules terrorises sur le point de tirer des roquettes ou de commettre un attentat, nous n’hésiterons pas à les toucher », a-t-on précisé dans l’entourage du Premier ministre.

Tsahal a visé ce mercredi une cellule terroriste responsable de tirs de roquettes à Gaza. L’armée de l’air israélienne a bombardé la nuit du de mardi à mercredi et touché 2 terroristes qui tentaient de tirer des roquettes sur Israël, à différents endroits, au nord de la bande de Gaza.

Par ailleurs, un terroriste du Jihad islamique a été tué et un autre blessé lors d’un raid aérien israélien sur la bande de Gaza ont rapporté des témoins.

La branche armée du djihad islamique a menacé ce mercredi Israël d’une “réponse qualitative” après la mort d’un militant du mouvement ce matin. Un cadre du Djihad islamique dans la bande de Gaza, Ahmad al-Mudallal, jure de venger l’élimination du terroriste de l’organisation, dans un raid aérien israélien à Rafah.

”Ce crime vient souligner qu’Israël ne comprend que le langage du sang et du terrorisme. Nous agirons face à l’ennemi dans la langue qu’il comprend bien, dans la langue du sang. Nous ne nous tairons pas face aux crimes qu’il commet contre notre peuple”, a-t-il affirmé.

Le Hamas a condamné ce mercredi l’élimination par Israël d’un terroriste du Djihad islamique cette nuit à Rafah. Il va évoquer cette faille israélienne dans le cessez-le-feu, avec ceux qui ont contribué à obtenir cette accalmie informelle. Selon l’agence de presse palestinienne Maan, le terroriste abattu est Ismaïl al-Asmar, un chef terroriste des Brigades d’ Al-Qods, la branche armée du Djihad islamique.

Des responsables sécuritaires israéliens ont indiqué qu’il a été décidé d’éliminer le chef terroriste du Djihad islamique à Rafah (au sud de la bande de Gaza) car il s’agissait d’une ”bombe à retardement”, qui préparait d’autres attentats dans le sud d’Israël.

De source palestinienne, un homme palestinien a été tué ce mercredi soir au cours d’une frappe aérienne menée par Tsahal contre une cellule terroriste à Gaza.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*