L’Hôpital Général juif de Montréal au 4e rang des 10 meilleurs hôpitaux au Canada selon Newsweek

 

L’Hôpital général juif de Montréal arrive au 4e rang des 10 meilleurs hôpitaux au Canada selon le journal américain Newsweek. Cet hôpital fondé par un homme d’affaire juif est aujourd’hui la fierté de la communauté juive.  

Selon une nouvelle compilation publiée par Newsweek, l’Hôpital général juif(HGJ) de Montréal s’est classé au quatrième rang des 10 meilleurs centres de santé au Canada(1).

L’HGJ se classe également au premier rang des hôpitaux du Québec, suivi du Général de Montréal, du Royal Victoria et du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (2).

«Il est extrêmement gratifiant de voir les résultats de cette enquête, dont nous sommes tous extrêmement fiers», a déclaré le Dr Lawrence Rosenberg, responsable de la Régie de la santé centre-ouest de Montréal (CIUSSS), dans un communiqué.

«L’Hôpital général juif est au cœur du CIUSSS, un hôpital ultra-spécialisé réputé pour son innovation et ses soins axés sur le patient

Rosenberg a ajouté que l’enquête  «reflète les nombreuses manières dont l’HGJ s’efforce continuellement d’améliorer la qualité, la prestation des soins et l’accès aux traitements et aux soins. Quel que soit le succès que nous obtenons pour nos patients, le crédit revient aux membres de notre personnel dans tous les domaines, ainsi qu’à nos généreux donateurs et à nos bénévoles dévoués. »

Les résultats du sondage constituent également une validation pour l’Hôpital général juif et d’autres hôpitaux du Québec, qui ont été frappés par des compressions budgétaires ordonnées par le précédent gouvernement provincial sous l’ancien ministre de la Santé, Gaétan Barrette.

L’Hôpital se distingue par l’excellence des soins et services dispensés par son personnel axés sur les interventions novatrices en santé.

L’Hôpital général juif est l’un des plus grands hôpitaux de Montréal et l’un des instituts de soins de la santé l’un des plus avancés sur les plans de la recherche.

Fondé par un donateur juif canadien

L’Hôpital été fondé par un homme d’affaires et philanthrope juif canadien, Mortimer Barnett Davis, pour servir les gens de toutes ethnies, religions, et langue.

En guise de reconnaissance de ce don, il devient le premier Juif né au Canada à recevoir Le rang de Knight Bachelor (Kt) qui fait partie des distinctions du Royaume-Uni, titre du plus grand engagement.

Lorsque l’Hôpital général juif (HGJ) a ouvert ses portes en 1934, le nombre croissant de médecins juifs avaient du mal à trouver du travail dans les hôpitaux, en grande partie à cause de antisémitisme.

Malgré cela, comme le souligne un livre sur l’HGJ, les fondateurs ont imaginé un hôpital qui, tout en offrant un environnement sensible aux besoins culturels des patients juifs, produirait des soins pour tous.

À sa mort en 1928, Mortimer Barnett Davis légua l’essentiel de sa fortune dans le projet de construction d’un hôpital juif public qui porterait son nom. En 1978, 50 ans après son décès, 10 millions $ de son patrimoine fut donné à l’Hôpital général juif de Montréal, qui fut alors renommé l’Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis.

En 1969, l’hôpital ouvre son centre de recherche, l’Institut Lady Davis de recherches médicales, en l’honneur de cet homme d’affaires visionnaire.

Aujourd’hui le soutien de pionniers de la société juive permet d’assurer l’excellence et le rayonnement de cet Hôpital pour offrir le meilleur de la santé à la population.

L’appui des juifs engagés permet de concrétiser la mission l’Hôpital général juif: assurer l’excellence dans les soins, la recherche et l’enseignement pour mieux guérir les maladies et améliorer la santé des Canadiens.

La philanthropie juive

La communauté juive des affaires et le monde associatif juif sont très impliqués dans la participation au financement des projets de L’Hôpital général juif à travers La Fondation de l’HGJ.

La Fondation a pour mission d’assurer à l’Hôpital une source de financement complémentaire. C’est grâce au soutien d’une fondation qu’un établissement de santé peut accélérer son développement technologique et rayonner au plan local, national et international.

La Fondation L’Hôpital général juif agit comme catalyseur et véritable force motrice dans la réalisation de la mission du CHUM grâce à une multitude d’initiatives, d’activités de collecte de fonds et à sa campagne majeure de financement.

Les juifs canadiens sont d’importants donateurs à l’origine d’une part essentielle des dons pour l’Hôpital général juif. Les dons de bienfaisance sont des priorités communautaires pour les méga-donateurs juifs.

Les dons contribuent à l’amélioration des services de santé offerts aux patients par le financement de projets précis et bien ciblés comme des équipements spécialisés, des nouvelles technologies et de la recherche.

Les sommes sont investies sont consacrés à l’achat ou au remplacement d’équipements médicaux et servent à financer les besoins comme la nourriture et les médicaments.

Les legs constituent aussi une solution pour sponsoriser l’Hôpital, représentant un pourcentage de la succession.Ce type de don peut également vous donner droit à une réduction fiscale, ce qui diminue d’autant le coût net du don.

La campagne majeure de financement pour cet hôpital, l’une des plus importantes dans le milieu de la santé au Canada, vise à accroître le développement et la performance de son centre hospitalier en permettant l’acquisition d’équipements de pointe et en soutenant les activités de recherche, d’enseignement, de promotion de la santé et de l’expérience patient. Grâce à la générosité des donateurs juifs, 75 % des objectifs de la campagne de 300 M$ ont été atteints.

Il s’agit d’une contribution impressionnante de la part des juifs canadiens au nom de la santé de la population qui survient à un point tournant pour cet Hôpital. Alors que les équipes prodiguent désormais des soins de qualité au sein des nouvelles installations ultramodernes, les dons juifs ont fait de lui un lieu à la fois convivial et hautement technologique qui favorise la création et le développement de solutions innovantes, la promotion de la santé et le partage des savoirs avec l’ensemble du réseau de la santé et le monde.

En septembre 2017, l’Hôpital général juif reçoit le plus gros don de son histoire

La famille d’un milliardaire montréalais juif a remis 26 millions $ l’Hôpital général juif de Montréal, qui utilisera ce plus gros don jamais reçu pour soutenir son centre de cardiologie.

«J’ai un lien très fort avec cet hôpital, parce que j’y suis née et ma mère aussi», raconte Naomi Azrieli, qui est présidente et directrice générale de la Fondation qui porte son nom de famille.

L’organisme a été mis sur pied par son père, qui souhaitait que sa fortune, estimée à trois milliards $ par Forbes, serve notamment à financer l’excellence dans la recherche médicale.

L’architecte David Azrieli, qui vivait à Westmount et en Israël, avait gagné sa vie dans l’immobilier jusqu’à sa mort en 2014.

«J’avais le désir de soutenir la communauté ici», dit sa fille de 54 ans, dont la Fondation remet des dons partout au Canada et en Israël en l’honneur de son père, un survivant de l’Holocauste.

À l’Hôpital général juif, le centre de cardiologie porter désormais le nom d’Azrieli.

Son directeur, le Dr Lawrence Rudski, veut d’ailleurs concentrer ses efforts sur les problèmes cardiaques chez les aînés.

«Ça va servir à nos recherches sur la vieillesse et la fragilité menées par l’un de nos médecins. Nous avons un programme de formation en cardiogériatrie qui est unique en Amérique du Nord», précise-t-il, ajoutant que l’argent aidera aussi à perfectionner les chirurgies cardiaques et les soins aux patients.

Les dons totaux juifs au Canada à des causes sociales ont atteint 1 milliards de dollars en 2018, selon une recherche du journal Forward.

Le montant total d’argent donné permet aussi de soutenir l’innovation, les services sociaux, le Partenariat pour l’excellence médicale.

De plus, la communauté juive œuvre à sensibiliser et développer son sentiment d’appartenance dans le rayonnement de l’Hôpital.

Les fédérations juives encouragent les générations successives pour que elle se sentent encore investies dans le financement des causes sociales. Cet appui croissant des gros donateurs concerne aussi les centres communautaires juifs ou les maisons de retraite.

Certains financiers sont très impliqués dans la vie communautaire juive et ils financent de nouveaux genres de programmes qui s’attaquent à des défis ou à des innovations médicales.

Souhail Ftouh

(1) Newsweek, une publication américaine qui a cessé de paraître en 2012, a publié la liste en ligne des meilleurs hôpitaux du monde pour 2019 la semaine dernière. Newsweek a collaboré avec Statista, une société mondiale d’études de marché, ainsi que le prestataire privé d’assurance-maladie GeoBlue pour établir la liste.

(2) Un seul hôpital canadien – le Toronto General – a réussi à se hisser au top 10 du classement mondial de Newsweek, se classant septième. La prestigieuse Mayo Clinic (Rochester, Minnesota) a été classée meilleur hôpital du monde. Quatre hôpitaux américains figurent dans le top 10, malgré le fait que les États-Unis sont le seul pays développé au monde à ne pas fournir de soins de santé universels à ses citoyens, avec des millions de personnes non assurées.