| More

Les États-Unis, par la voix de leur ambassadeur auprès de l’Union européenne, ont salué le feu vert européen au transfert systématique aux autorités américaines des données sur les passagers aériens, dans le cadre de la lutte anti-terroriste.

Cet accord va permettre de garantir la sécurité des voyageurs et témoigne de « l’engagement commun » de l’Europe et des États-Unis « à protéger leurs citoyens », a indiqué dans un communiqué l’ambassadeur, William Kennard.

Le 19 avril, les députés ont décidé de valider l’accord entre l’UE et les États-Unis sur le transfert des données des passagers aériens (PNR) aux États-Unis. La commission des libertés civiles a recommandé l’adoption du texte mettant ainsi fin à des années d’hésitations.

Ces données seront utilisées dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité.Ces données ont par exemple été utilisées au Royaume-Uni dans l’enquête sur les attentats de Londres. Elles ont permis de capturer les responsables des attaques à Bombay. C’est grâce à elles aussi que plusieurs dizaines de meurtriers, de pédophiles, de violeurs et de trafiquants de drogue ont pu être arrêtés.

Les passagers verront leurs données protégées. Ils bénéficieront d’un droit d’accès et de correction, ainsi que de savoir comment leurs informations pourraient être utilisés.

La menace terroriste qui pèse sur l’Europe est réelle aujourd’hui. Selon le Sun britannique, la nébuleuse terroriste Al-Qaïda prépare un attentat pour les Jeux Olympiques de Londres cet été 2012. Des extrémistes ont posté sur un site lié à Al-Qaïda des instructions détaillées sur la façon de réaliser un carnage cet été aux JO.

Le complot a été mis à jour alors que 2 terroristes d’Al-Qaïda ont été libérés de prison plus tôt que prévu en Grande-Bretagne. Les services de sécurité britanniques prennent la menace au sérieux. Un extrémiste se faisant appeler Abou Hija Ansari affirme que le poison devrait être mélangé une crème pour les mains qui lui permettrait une absorption maximale dans la peau.

Les responsables de la sécurité des Jeux olympiques de Londres ont prévu toutes sortes de situations cauchemardesques, des attentats aux cyber-attaques, mais la mort de sept personnes en France (Montauban et Toulouse), en mars 2012 met en avant le scénario du “loup solitaire”.

“On ne peut pas exclure ce genre de chose”, explique Denis Oswald, chef de la commission de coordination du CIO pour les Jeux qui se dérouleront du 27 juillet au 12 août à Londres. “Chaque site olympique sera spécialement protégé mais, évidemment, dans la rue, les gens qui attendent le bus pour rejoindre un site olympique pourraient être pris pour cibles”, reconnaît-il.

La police du contre terrorisme britannique a déclaré hier que les 3 hommes, tous de Birmingham, en Angleterre qui ont été arrêtés jeudi soir, étaient sur le départ vers Oman. “Ils étaient en possession de matériels et de documents pour les utiliser à des fins terroristes à l’étranger.”

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*