| More

Israël et la Malaisie se rapprochent, du moins au niveau des ex-Premiers ministres. Ehoud Olmert a participé mardi à une réunion d’ex-dirigeants, en Corée du Sud, et a reçu une proposition d’amitié pour le moins inattendue de la part de l’ex-Premier ministre malaisien Abdallah Ahmed Badawi, qui a exprimé son soutien à l’instauration de relations entre les deux pays. Il a même manifesté le désir de se rendre à Jérusalem.

La Malaisie est un pays musulman d’Asie du Sud-Est. La religion d’État est l’islam du courant sunnite et de l’école chaféite, observé principalement par la majorité malaise. La Malaisie fait partie des tigres asiatiques, elle est passée en 25 ans du stade de pays en voie de développement à celui de pays développé. Le Japon, les É.-U et Singapour sont les principaux partenaires économiques du pays.

La Malaisie, très avancée en technologies de l’information, n’entretient pas de relations avec Israël. Hasard des rencontres, lors du salon du Bourget en 2009, Ehud Barak s’était entretenu à l’improviste (en arabe et en anglais) pendant une vingtaine de minutes avec son homologue malaisien. Un événement rare mis en exergue par une petite organisation malaise, le CIMIR, qui milite activement et en toute transparence, pour le rapprochement entre les deux États

Sur le plan du business et notamment de la sécurité Globes, le principal journal économique israélien en ligne, l’affirme le juillet dernier en pleine page que la société de sécurité israélienne « Nice » protège une grande banque malaisienne, la CIMB, qui compte 37000 employés à l’échelle du groupe. Elle utilise la solution israélienne pour sécuriser plus de 1,5 millions de comptes-clients en Asie*. CIMB basée à Kuala Lumpur est en effet leader financier sur l’ASEAN.

Le nouveau rapprochement non officiel entre l’Etat d’Israël et l’Etat fédérale de Malaisie , au niveau des ex-Premiers ministres Abdallah Ahmed Badawi et Ehoud Olmert, est un signe encourageant pour cette Monarchie constitutionnelle qui ne reconnait pas Israel.

Abdullah Badawi a accédé au poste de Premier ministre en 2003 jusqu’ en 2009. Son père, Ahmad Badawi, était un éminent religieux Il est un ancien élève de Bukit Mertajam High School. Il a obtenu un baccalauréat des arts en études islamiques de l’Université de Malaya en 1964. Ahmed Badawi n’est pas le seul qui soutient l’instauration des relations avec Israël.

Le leader de opposition Anwar Ibrahim a exprimé aussi, le mois dernier, son désir de soutenir et protéger l’Etat juif. Les politiciens malaisiens l’accusent d’abandonner la cause palestinienne. « Je soutiens les droits légitimes des Palestiniens. Je soutiens également Israël »

C’est un signe extraordinaire, que les musulmans d’Asie commencent enfin leur révolution, la vraie révolution, de toute façon ils n’ont plus tellement le choix, entre le monde moderne et le paléolithique ! .Quant aux droits légitimes des Palestiniens, je ne vois qu’un seul chemin, celui de leur pays, la Jordanie !

Ftouh Souhail

*La solution, dont l’implémentation a été complétée en début de 2011, permet de prévenir les fraudes commises lors de transactions distantes, en ligne ou par téléphone. Dans un communiqué en date du 11 juillet, Nice dit avoir vendu sa solution Actimize (gestion des risques transactionnels) à CIMB en 2010 en partenariat avec le leader américain Unisys (sécurité informatique et biométrie)

Leave a Reply

*