| More

La Ligue Arabe a condamné ce dimanche les raids aériens israéliens sur la bande de Gaza et a appelé les Nations Unies à prendre des mesures pour mettre fin aux attaques. “Nous avons émis une déclaration condamnant l’offensive israélienne sur Gaza … et la terre égyptienne”, a déclaré aux journalistes le Secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil Elaraby au Caire.

La Jordanie a appelé dimanche à cesser “immédiatement l’escalade militaire” dans la bande de Gaza, avertissant que les opérations israéliennes mettaient en danger la stabilité régionale.

L’Egypte accuse Israël de profiter de l’escalade à Gaza pour perturber les efforts déployés par les Palestiniens afin d’obtenir la reconnaissance de leur Etat à l’Onu en septembre. L’ambassadeur égyptien auprès de l’Autorité palestinienne, Yasser Othman, a indiqué sur les ondes de Kol Palestine que les opérations israéliennes mettent également à mal les efforts déployés par l’Egypte pour stabiliser la situation dans le Sinaï.

Les leaders des groupes terroristes opérant de Gaza se sont réunis dimanche au Caire afin de discuter d’un éventuel cessez-le-feu avec Israël, a annoncé un responsable du Djihad islamique. Selon des messages publiés sur des forums Internet liés au Hamas et au Fatah, le groupe terroriste au pouvoir dans bande de Gaza, aurait informé toutes les factions palestiniennes au sujet d’un accord de trêve, et les aurait appelé à cesser les tirs de missiles en direction d’Israël. Une trêve qui entrerait en vigueur de dimanche à 21h (heure israélienne).

Ce dimanche, Israël a repris ses raids aériens de représailles sur Gaza, d’où sont tirés des roquettes. L’Armée de l’Air israélienne a bombardé un avant-poste militaire appartenant aux forces de police du Hamas dans le nord de Gaza, ont signalé des sources palestiniennes. Aucune victime n’est à signaler.

Les frappes de l’armée israélienne ont fait au total 15 morts et 47 blessés depuis jeudi soir . Ces représailles ont notamment visé les Comités de résistance populaire (CRP). Dans un communiqué, l’armée israélienne a dit avoir visé “des terroristes qui se préparaient à lancer des roquettes contre Israël de trois endroits différents dans le nord de la bande de Gaza”.

De l’autre côté de la frontière, le terroristes arabes de Gaza ont tiré au moins une centaine d’engins contre le sud d’Israël, selon un bilan militaire israélien. Un Israélien a été tué samedi soir après qu’une salve s’est abattue sur Beersheva, la capitale du Néguev, à 40 km de l’enclave palestinienne. Quinze autres personnes ont été blessées, dont deux enfants. Une femme blessée était dans un état critique.

Selon un responsable du Hamas à Gaza qui a requis l’anonymat, l’ensemble des factions terroristes opérant de Gaza ont convenu d’un cessez-le-feu afin de mettre un terme à l’escalade des violences avec Israël qui culmine depuis trois jours. Toujours selon la même source, l’Égypte a aidé à négocier le cessez-le-feu, qui entrera en vigueur ce soir.

En revanche les Comités de résistance populaire rejettent tout accord d’accalmie .Le porte-parole des Comités de résistance populaire vient d’annoncer le rejet du bras armé de l’organisation terroriste à un accord de cessez-le-feu avec Israël. “Notre position est claire. Nous ne sommes pas concernés par l’accord de cessez-le-feu avec l’ennemi sioniste”, a déclaré le porte-parole.

Ce soir, six obus de mortier ont été tirés sur le Conseil régional d’Eshkol. Trois engins ont explosé sur des terrains vagues. Aucun blessé ni dégâts ne sont à signaler. “Depuis quand peut-on parler de cessez-le-feu quand des roquettes et des obus de mortier sont tirés?”, accuse Haïm Yelin, à la tête du Conseil régional d’Eshkol.

Une roquette Qassam a explosé dans un terrain vague au sein du Conseil régional de Shaar Hanéguev. Aucun blessé n’est à signaler. L’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu dans la soirée a pourtant été annoncée il y a quelques heures par un responsable du Hamas.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*