| More

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu a ordonné samedi soir de réduire la taxe sur les carburants. Le prix de l’essence devait augmenter à partir de minuit de 20 agourot (centimes de shekels), il ne prendra donc ”que 5 agourot”. Le cabinet du Premier ministre précise que ”c’est la 3e fois depuis début 2012 que la taxe sur l’essence diminue, et que depuis le début de l’année le gouvernement a freiné une augmentation de 65 agourot le litre”.

Le ministère de l’Energie et de l’Eau a en effet annoncé jeudi que le prix du super sans plomb 95 octanes va passer à 7,94 shekels le litre à la pompe en self-service et à 8,15 shekels, servi par le pompiste, soit une hausse de 20 agourot par rapport à mars.

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblées place Rabin à Tel Aviv, pour une marche contre le haut coût de la vie. Les manifestants ont baptisé leur mouvement “De l’Esclavage à la Liberté.” Les manifestants transportaient des pancartes sur lesquelles ont pouvait lire “les dix plaies de Nétanyahu” ou encore “Nous demandons des logements à un prix raisonnable.” Plusieurs députés de Kadima ont pris part à la manifestation.

L’initiateur du mouvement de contestation contre la cherté de la vie, Zéev Grauer, a appellé les Israéliens à manifester massivement samedi soir, place Rabin à Tel-Aviv. ”Netanyahu ne compte pas le public”, a-t-il affirmé, tandis que d’autres dénoncent que le public fasse chaque fois les frais des dettes du gouvernement.

Selon une étude de la Banque centrale, le rythme de l’inflation s’est accéléré en Israël, en particulier pour ce qui concerne les produits et les services qui ont été à l’origine de la colère sociale l’été dernier, comme les loyers, la nourriture, l’électricité, le gaz et l’eau qui ont augmenté, depuis 2007, à une cadence plus soutenue que la hausse des revenus.

Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Emploi, Shalom Simhon, appelle à réduire de moitié la TVA sur les produits alimentaires, à 8%. Une proposition faite jeudi dernier à l’occasion de la journée internationale du consommateur. Il a souligné que dans les autres pays la TVA n’était pas si élevée. (A titre indicatif, en France la TVA sur l’alimentation est de 5,5%).

Selon un rapport de l’OCDE rendu public, la fracture sociale est très profonde en Israël et l’écart entre les riches et les pauvres (1:14) est l’un des plus grands parmi les pays membres de l’organisation, après les USA et la Grande-Bretagne.

Les leaders de la contestation sociale israélienne qui réclament la “justice sociale” ont annoncé la formation d’un mouvement politique fondé sur les protestations qui ont secoué le pays cet été.

Le ministre des Finances Youval Steinitz a promis de promouvoir un certain nombre de mesures sociales, notamment l’éducation gratuite pour les enfants âgés de trois et plus. “C’est un gouvernement social, et j’insiste sur le fait que le peuple d’Israël bénéficiera de ses ressources naturelles”, a déclaré le ministre lors d’une cérémonie de Hanukha à Or Yehuda.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*