| More

Une douce manifestation d’amour fut organisée ce semedi devant l’ambassade d’Egypte en Israël. Les manifestants (juifs et aussi arabes) sont venus montrer leur attachement à la paix, en chantant et en dansant… Et en organisant un lâcher de ballons aux couleurs des deux pays.

« L’Histoire nous a appris de l’importance de vivre en paix avec Israël » affirme Walid Hosni.

« Nos opinions diffèrent quelque peu, mais les juifs restent toujours nos voisins » estime Myriam Aboudda.

« Il est important qu’une autre voix se fasse entendre que celle que nous avons entendu il y’a quelques jours » ajoute Mounir Sobbhi.

Ces jeunes égyptiens en visite en Israel , qui se réclament du mouvement du printemps arabe démocratique, sont venus devant l’ambassade d’Egypte en Israël pour affirmé leur attachement au traité de paix de 1979 avec le voisin israélien, malgré l’attaque d’une violence sans précédent contre son ambassade au Caire.

L’Ambassade d’Israël au Caire a été sauvagement attaquée par des centaines de partisans de la haine antijuive le 9 septembre dernier.

Un journal égyptien révèle que les manifestants à l’origine de l’attaque de l’ambassade d’Israël au Caire auraient été payés. L’enquête menée sur cette affaire a mis en lumière la forte probabilité que les jeunes égyptiens qui ont déclenché la violente émeute aux portes de l’ambassade israélienne du Caire, causant la mort de plusieurs personnes, auraient reçu une rémunération allant de cinq à onze mille pounds. Selon le journal égyptien, des hommes auraient été payés entre 5 000 à 11 000 livres pour se rendre devant les locaux abritant l’ambassade israélienne au Caire et y semer le chaos.

Le journal égyptien Al-Masry al-Youm fait état de contacts entre Israël et l’Egypte pour résorber la crise. Les leaders israéliens et égyptiens doivent travailler à préserver la paix entre les deux pays, a déclaré le président du Comité de défense et des Affaires étrangères, Shaoul Mofaz.

La mort accidentelle de cinq soldats égyptiens lors de la traque des terroristes dans le Sinaï suite aux attentats d’Eilat de août 2011 a servit de prétexte à une avalanche de manifestations antisémites au Caire.

A tous les oiseaux de mauvais augure, qui nous rabâchent les oreilles avec la fin du traité de paix signé en 1979 par Anouar Sadate avec Israël, n’oublions pas que l’Égypte qui est en situation économique désastreuse aura toujours besoin d’obtenir une aide financière substantielle qui lui est tombée du ciel, avec la bagatelle de 3 milliards de dollars offertes par les USA. Les programmes de coopération sur le développement entre Israel et l’Egypte sont instrumentaux et créent une atmosphère de confiance, de respect mutuel et de tolérance ce qui participe à la consolidation de la paix.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*