| More

Je voulais voir le Mur des Lamentations, c’est mythique!”, avait-il dit.

Alors que les  hommages affluent du monde entier suite à la disparition de Johnny Hallyday depuis la semaine dernière, la nouvelle a fait l’effet d’un coup de tonnerre en Israel.

Nous nous remémorons, avec fierté, les positions du défunt le 1er juin 1967, alors que la guerre des Six Jours promet de bientôt éclater, et qu’Israël semble assiégé, la communauté juive de France organise une manifestation de solidarité.

A cette occasion, Paris-Match titrait : « 50 000 ‘fans’ au super show d’Israël » à Paris, notant au passage la présence de Johnny Hallyday.

En Israël, on se souvient de cet  ami et chanteur qui modifie même quelques paroles de son interprétation de « Hey Joe ». A la place de « le Viêt Nam, la bombe… », il chante « Hey, Jo, Israël, la bombe, tu t’en fous de tout ça ».

En outre on évoqué avec considération que pour sa première visite en Israël, Johnny Hallyday avait confié en 2012 qu’il avait « failli » venir soutenir l’Etat hébreu au moment de la Guerre des Six Jours en juin 1967, mais que le temps qu’il arrive, le conflit était fini.

Durant toute sa vie riche Johnny Hallyday avait fait escale pour la première fois de sa carrière en Israël dans le cadre d’une tournée mondiale. Il était arrivé en Israël, accompagné de son épouse Laetitia.

Il s’était rendu au  Kotel à Jérusalem, lieu sacré du judaïsme, dans la Vieille Ville de la capitale juive, et avait été reçu par le président israélien, lui aussi décédé depuis.

Il a  été par ailleurs était en concert  à Tel-Aviv, en 2012, dans le cadre de sa 181e tour­née. L’icône du rock français a boule­versé les spec­ta­teurs qui faisaient salle comble à la Nokia-Arena, venus encore plus nombreux que « pour le concert de Patrick Bruel ou que pour le one-man show de Gad Elma­leh.

Il a fait vibrer ses fans sous les rythmes de plusieurs autres chansons tirées de ses nouveaux et anciens répertoires.

C’était le concert de ma vie !” dit t -il.  “Vous êtes un peuple formidable, je ne vous oublierai jamais”, a-t-il lancé à la foule après deux heures de rock et trois rappels.

Sa femme Laeti­cia non plus ne cachait pas son amour pour Israel.

Souhail Ftouh 

Leave a Reply

*