| More

Le président russe Dmitri Medvedev et le Premier ministre Binyamin Netanyahou se sont entretienus ce jeudi à Moscou.

Les deux dirigeants ont évoqué principalement le programme nucléaire iranien. Netanyahu a pointé les ventes d’équipements militaires russes à la Syrie qui sont systématiquement transférés au Hezbollah.

Binyamin Netanyahou a déclaré jeudi à Moscou que le gouvernement iranien devait être stoppé comme le régime de Mouammar Kadhafi en Libye. Ce dernier a par ailleurs soutenu que les ambitions nucléaires de Téhéran et son “rêve de suprématie” était une menace à la sécurité mondiale.

Au cours d’un entretien avec le président russe Dmitri Medvedev à Moscou, le Premier ministre israélien a soutenu qu’Israël et la Russie devaient “empêcher l’instauration de régimes radicaux qui pourraient menacer le Moyen-Orient”.

La tension croissante au Proche-Orient ne diminue pas l’importance de la lutte contre le programme nucléaire iranien, qui ne constitue pas une menace pour Israël seulement, mais pour le monde entier, y compris la Russie, a déclaré jeudi Binyamin Netanyahu, en visite à Moscou.

“Les menaces terroristes ne sont rien en comparaison de ce qui se passera si les régimes islamistes réussissent à se doter de l’arme nucléaire”, a indiqué le chef du gouvernement, lors d’une rencontre avec les responsables des médias russes.

“Le “séisme” au Proche-Orient n’a pas commencé en Tunisie. Il a débuté à Téhéran, il y a 18 mois, lorsque des millions d’habitants sont descendus dans la rue. Il y a un espoir qu’un jour, le régime iranien tombe. Mais s’il réussit à s’emparer de l’arme nucléaire, le régime ne tombera jamais. Et alors, les autres pays seront menacés, le vôtre y compris”, a souligné le Premier ministre.

Au niveau diplomatique, Netanyahu a demandé à Medvedev, puisque la Russie souhaite être plus impliquée dans le processus de paix, d’exercer des pressions sur l’Autorité palestinienne pour la reprise des négociations.

“Si tout se passe comme prévu, les négociations porteront sur les voies à emprunter pour relancer au plus vite les pourparlers palestino-israéliens sur la base du droit international, dans le respect inconditionnel des engagements des parties”, lit-on dans le communiqué.

MM.Medvedev et Netanyahu ont abordé d’autres questions d’actualité internationales et régionales, notamment la situation en Libye, en Egypte et dans d’autres pays de la région, selon la présidence russe.

Medvedev a condamné l’attentat de Jérusalem. Lors de la conférence de presse donnée à l’issue de sa rencontre avec Binyamin Netanyahou au Kremlin, le président russe a vivement condamné l’attentat de mercredi à Jérusalem, ajoutant que les « terroristes devaient savoir qu’ils n’atteindront pas leur but en commettant des actes meurtriers ». De son côté, Netanyahou a formulé le vœu de « resserrer les liens avec la Russie dans tous les domaines ».

Au moins une personne a été tuée et une vingtaine d’autres blessées mercredi dans une violente explosion en plein centre de Jérusalem. Selon la principale version retenue par la police: dissimulé à un arrêt et activé à distance, l’engin a explosé à proximité de plusieurs bus.

La victime de l’attentat meurtrier perpétré mercredi à Jérusalem vient d’être publié : il s’agit de Mary Jane Gardner, 59 ans, une touriste britannique qui faisait des études à l’université hébraïque de Jérusalem. Son corps a été rapatrié en Angleterre.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*