| More

yaalon

Alors que a communauté internationale s’émeut de l’utilisation de gaz contre la population syrienne et envisage une opération militaire à l’encontre de Bachar El-Assa les rumeurs d’attaques sur la Syrie se multiplient.

Les États-Unis et leurs alliés s’orientent vers une frappe aérienne contre la Syrie en représailles à l’attaque chimique de mercredi dernier, qui aurait fait plus d’ un millier de morts selon les sources.

Israël, qui n’est en rien partie prenante dans les conflits de la région,  fait tout pour ne pas être en position offensive. Les “grandes oreilles “d’Israël fonctionnent à temps plein. 

Le ministre de la Défense Moshe “Bogie” Yaalon a déclaré que : “Le Moyen-Orient a subit un bouleversement historique ces dernières années, tandis que des vagues de groupes terroristes armés et dangereux sont entrés dans le décor posant de nombreux défis. Cependant, il n’existe pas meilleure représentation des dangers que les images de la Syrie diffusées la semaine dernière, où des civils innocents sont massacrés sans aucune intervention de la part du régime de Bachar El Assad.”

En référence à l’utilisation d’armes chimiques, Yaalon a ajouté : “je suis sûr que chaque personne est choquée par ces scènes d’enfants qui meurent dans d’atroces souffrances suite aux attaques menées par Assad et suite à l’utilisation des armes chimiques dont le but est de tuer. Le monde civilisé prend conscience aujourd’hui du pouvoir dont les forces d’Assad disposent. Cet axe du mal commence à Téhéran, passe par Damas et est basé à Beyrouth. Les crimes contre l’humanité sont sa vraie nature. ”

“Nous sommes conscients des menaces qui se développent sous nos yeux au Moyen-Orient ces jours-ci et nous entendons toutes les menaces qui sont exprimées contre  l’État d’Israël, mais nous ne nous impliquerons pas dans le conflit sanglant qui se passe en Syrie et dans d’autres conflits du Moyen-Orient”, a souligné Yaalon.

“Face à ces menaces, nous agissons de façon responsable et avec considération, mais nous disons aussi haut et fort : quiconque ose menacer les civils israéliens devrai faire face aux forces de Tsahal.”

Le chef d’état-major, le lieutenant général Benny Gantz, s’est exprimé hier à ce sujet :

“Aujourd’hui, plus que jamais, notre défense est fortifiée. La responsabilité et la morale des nations du monde sont requises contre les crimes horribles commis contre des voisins innocents, juste de l’autre côté de la frontière”, a souligné le lieutenant-général Gantz. 

“ Nos ennemis savent que nous sommes prêts à défendre nos citoyens par tout les moyens, contre contre toutes les menaces et scénarios possibles” a ajouté Gantz.

Benjamin Netanyahu a déclaré mardi qu’Israël n’avait rien à voir avec la guerre civile en Syrien tout en prévenant que l’Etat hébreu riposterait avec fermeté à toute tentative d’attaque le visant. “L’État d’Israël est prêt à tous les scénarios”, a ajouté le Premier ministre dans une déclaration publiée à l’issue de consultations à Tel Aviv sur les questions de sécurité.

Israël possède une armée très moderne de 134.000 troupes comparée à l’armée régulière syrienne composée de 306000 troupes mais mal équipé et surtout épuisé âpres trente mois de conflit. La mobilisation des réservistes israéliens (365000) prend quarante-huit heures. Le fait que le rapport de force militaire soit largement en faveur d’Israël rend les militaires syriens particulièrement nerveux.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*