| More

Nasrallah souffrirait d'une tumeur sioniste...

Le leader du mouvement fondamentaliste Hezbollah Hassan Nasrallah, qui passe son temps à dire qu’Israël est un cancer, a été transféré de Beyrouth à Téhéran pour un traitement du cancer annonce la Radio ”Sawt Beirut” la voix de Beyrouth du Liban (1).

La radio dit que le leader libanais chiite, âgé de 52 ans, s’est rendu en Iran dans un avion envoyé par la présidence iranienne. La santé de Nasrallah s’est détérioré selon des sources libanaises de l’opposition.

La station de radio rapporte aussi que le chef du Hezbollah a été contraint d’annuler un certain nombre de réunions. Une véritable bataille est en vue pour la succession de Nasrallah à la tête de l’Organisation terroriste chiite afin de choisir un héritier en raison des désaccords profonds autour de la personne de son adjoint le plus proche, Naim Qassem.

Nasrallah avait prononcé un discours télévisé, il y a 10 jours, à l’occasion de la commémoration des « martyrs de la Résistance » dans lequel il déclarait que l’infrastructure d’Israël et ses centrales électriques n’ont besoin que de quelques roquettes pour que le pays soit paralysé. S’adressant à des centaines de partisans via une vidéo le 16 février dernier, Nasrallah a averti Israël de ne pas attaquer le Liban, en disant que la réponse du Hezbollah serait très dure.

“La résistance islamique ne gardera pas le silence sur toute attaque israélienne contre le Liban», a-t-il averti, ajoutant que le Hezbollah n’aurait pas besoin de transférer des armes depuis la Syrie pour exercer des représailles.

“La résistance au Liban possède tout l’équipement nécessaire», a-t-il dit. Puis il a martelé: “Les Israéliens et leurs alliés le savent déjà, mais j’aimerais leur rappeler que la Résistance ne restera pas les bras croisés en cas d’attaque contre le Liban.” Et de poursuivre : “Ils savent que leurs aéroports, leurs ports et leurs centrales électriques n’ont besoin que de quelques missiles pour qu’Israël plonge dans l’obscurité”.

Le Hezbollah serait en possession de 80 000 missiles selon des sources de renseignements.

La projection du discours de Nasrallah a été précédée par un discours prononcé par le fils de Imad Mughniyeh, un chef terroriste du Hezbollah, dont on attribuait la disparition, en février 2008, à Israël.

Également au cours de son discours, Nasrallah a nié les allégations selon lesquelles le Hezbollah était responsable de l’attentat de juillet 2012, dans lequel un bus en tournée en Bulgarie a été visé tuant cinq touristes israéliens et leur chauffeur.

Le Hezbollah qui se trouve sur la liste des entités terroristes des États Unis, du Canada mais aussi de l’Égypte et de la Turquie, dont le salut est le salut hitlérien et dont le but est de tuer des Juifs partout où ils se trouvent, ce groupe terroriste est la prolongation de l’Iran.

Nasrallah qui menaçait il y a quelques jours seulement de plonger Israël dans l’obscurité risque de passer la fin de sa vie à courir entre les hôpitaux de Téhéran, lui qui a déjà passé une bonne partie de sa vie caché dans les sous sols de la banlieue sud de Beyrouth. Pas sûr que ses sympathisant apprécieront de revoir leur leader suprême finir sa vie à l’hôpital plutôt que de mourir en « martyr » comme il l’a toujours répété lui qui passait son temps à dire qu’Israël est un cancer. Son entourage va peut être inventer un scénario proche de celui imaginé pour Yasser Arafat pour dire qu’il a été empoisonné par une tumeur sioniste..

Ftouh Souhail

(1) Source arabe : http://www.sawtbeirut.com/breaking/157529

Leave a Reply

*