| More

 

La terre a de nouveau tremblé samedi matin au Mexique, réveillant dans la capitale des habitants traumatisés il y a quatre jours par un séisme qui a fait près de 300 morts, et forçant l’interruption temporaire des efforts pour retrouver des survivants.

Une équipe d’urgence du Commandement passif de l’armée israélienne est arrivée jeudi au Mexique, où elle  a commencé à fournir de l’aide. La délégation israélienne est composée de 71 soldats et officiers.

À Mexico, les recherches de survivants ont dû être interrompues au moment de l’alerte, qui a poussé hors de chez eux de nombreux habitants.

Les sauveteurs israéliens ont concentré dans la nuit leurs efforts des sites où des signes de vie étaient encore détectés parmi les amas de béton et de ferraille, selon la Protection civile fédérale.

L’épicentre de ce nouveau  séisme de magnitude 6,1, survenu à 8h53, a été localisé dans l’État d’Oaxaca, dans le sud du Mexique déjà frappé par une puissante secousse début septembre, selon l’institut sismologique mexicain.

Ce nouveau séisme, dont l’épicentre est plus éloigné de la capitale que celui du 19 septembre, a été ressenti à Mexico mais la protection civile a indiqué n’avoir recensé aucun dégât dans l’immédiat.Certains, traumatisés par le tremblement de terre de mardi, ne cachaient pas leur inquiétude.

Au sud, dans la zone frappée le 7 septembre par un séisme de magnitude 8,2 –le plus puissant en un siècle au Mexique–, et qui a fait une centaine de morts, les médias mexicains montraient les images d’un pont coupé en deux près de Juchitan de Zaragoza. Dans le Chiapas voisin, la protection civile a indiqué sur Twitter n’avoir pas détecté de dégâts dans l’heure ayant suivi le séisme.

Dans le centre ville touristique, visiteurs et employés d’hôtels sont restés rassemblés sur les places et points d’évacuation jusqu’à la levée de l’alerte, un peu plus d’une heure après la secousse.

La délégation du Corps de secours d’Israel devrait rentrer le 29 septembre avant la fêté de Yom Kippour. Le Grand rabbin de l’armée israélienne a accordé à la délégation une dispense spéciale pour voyager car l’équipe était en plein vol pendant la fêté juive de Rosh HaShana. Les ingénieurs du Commandement passif évaluent aussi l’intégrité des bâtiments touchés par le tremblement, tandis que d’autres aident les locaux.

Israël est souvent l’un des premiers pays à envoyer des délégations humanitaires dans des pays touchés par des catastrophes naturelles. Quelque 100 000 enfants ont été touchés par le séisme dans la capitale, selon l’ONG Save the children.

Souhail Ftouh 

 

Leave a Reply

*