| More

ISI-Yanouka

 

L’Ambassadeur d’Israël en Côte d’Ivoire, SEM Isi Yanouka ( en photo) dont la mission diplomatique couvre également le Burkina Faso, a présenté ce mardi 1er mars 2016, ses copies figurées de lettres de créances à SEM Alpha Barry, Ministre des Affaires Étrangères du Burkina Faso ( photo ci dessous).

Au sortir de ce tête-à-tête, le diplomate israélien a dit être venu pour le renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays.

12805681_1039516079442173_800965718231853871_n

L’ancien ambassadeur israélien auprès du Burkina, Benny Omer  avait déployé  depuis plusieurs années des efforts pour le renforcement de l’axe Ouagadougou-Jérusalem.

 

Bien que l’État Juif ne dispose pas de représentant sur place, le 24 août 2015, un émissaire du Premier Ministre israélien était en visite au Burkina Faso. Noam Katz, Responsable de la section Recherches, Plan et Développement pour les médias et les Affaires Publiques du Ministère des Affaires Étrangères, et ancien Ambassadeur d’Israël à Abuja, a été reçu par le Premier Ministre burkinabè Yacouba Isaac Zida.

 

Le diplomate israélien avait dit être porteur d’un message de Benjamin Netanyahu, Premier Ministre israélien, également Ministre des Affaires Étrangères de l’État d’Israël qui souhaitait obtenir le soutien du Burkina Faso pour voter contre la requête formulée par le Groupe des États Arabes de voir la résolution dite « Capacité Nucléaire Israélienne » figurer à l’ordre du jour de la Conférence Générale de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique (AIEA).

 

Le Premier Ministre burkinabè Yacouba Isaac Zida avait indiqué  qu’Israël peut compter sur le soutien de son pays.

 

Promesse tenue; le 17 septembre 2015 le Burkina Faso a voté contre une résolution anti-israélienne importante à la conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique. Ladite résolution est biaisée, problématique et détourne l’AIEA des réels défis de non-prolifération du Moyen-Orient.

 

Le rejet du vote « etait une grande victoire diplomatique pour Israël après des mois de négociations » selon Benjamin Netanyahu. Parmi ceux qui ont soutenu Israël: les États-Unis, le Canada, l’Australie, l’ensemble de l’Union européenne, et plusieurs alliés asiatiques et africains de l’État Juif.

 

 

Une profonde amitié lie les peuples israélien et burkinabé

 

 

On se rappelle  de l’appel à la solidarité nationale et internationale lancé par le président du Faso Blaise Comparé qui avait  été entendu à Jérusalem. Le 13 octobre 2009, l’Etat d’Israël avait offert divers dons en nature aux autorités burkinabés en faveur des sinistrés du 1er septembre 2009.

 

Le Burkina Faso avait entrepris de coopérer avec Israël dans le but de donner un nouveau dynamisme à son secteur agricole. L’israélienne Tammy Eran-Soussan, directrice de la Division francophone du Centre de coopération internationale pour le développement agricole (Cinadco), avait passé un mois au Burkina Faso en décembre 2009. 7

burkinafaso

Tammy Erann-Soussan, la directrice des stages à la Division francophone du centre de coopération internationale pour le développement agricole (CINADCO) avait séjourné dans ce pays. Elle avait pour mandat de débroussailler le champ de la coopération agricole entre Israël et le Burkina.

 

Ainsi, elle  était engagée à promouvoir au Burkina Faso, la technique de l’irrigation par le goutte-à-goutte, une méthode innovante qui permet à l’agriculteur de profiter de trois cycles de production dans l’année.

 

Souhail Ftouh

 

 

 

One Response to “Nouvel ambassadeur d’Israël au Burkina Faso”
  1.  
Leave a Reply

*