| More

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté, selon les organisateurs, samedi soir dans les 3 grandes villes d’Israël -Jérusalem, Tel-Aviv et Haïfa- pour réclamer la justice sociale et ”un budget social”. Ils revendiquaient une baisse du coût de la vie et l’allègement des charges pour la classe moyenne.

Stav Shapir, l’une des organisatrices, a notamment appelé à changer ”la direction de cochon et déconnectée du peuple” de l’Etat d’Israël.

A Tel-Aviv ils sont partis du quartier Tikva pour se diriger vers la place Rabin au nom de la justice sociale. Ils protestent contre la discrimination, le racisme et l’injustice en Israël.

Plus d’un millier de manifestants se sont réunis ce samedi soir au centre dans la capitale Jérusalem au ”jardin du cheval”, dans le cadre du mouvement de protestation sociale. Les manifestants brandissaient des pancartes appelant à des logements à prix raisonnable et dénonçant les inégalités

Ils scandaient : ”Bibi, Bibi, va dormir, on ne veut pas l’argent et le pouvoir”, ou encore ”Une génération entière réclame un avenir”, et ”le peuple veut un budget social”, ”le marché est libre, nous sommes esclaves”. L’une des organisatrices de la manifestation a expliqué qu”’en fin de compte les gens veulent faire tomber le gouvernement”. ”Bibi a eu assez de temps et n’a rien fait, maintenant il doit partir”, a-t-elle ajouté.

Quelque 300 militants pour la justice sociale se sont réunis sur une place centrale du quartier de Kiryat Eliezer à Haïfa. Ils appellent à faire baisser le coût de la vie et à instaurer un Etat providence. La plupart des manifestants sont des membres de mouvements de jeunesse.

La derniere grande manifestation sociale était organisée le samedi, 12 mai 2012, lorseque des milliers de personnes se sont réunies place Rabin à Tel-Aviv, dans un nouvel élan pour relancer le mouvement de protestation sociale. Les manifestants réclamaient ”des logements à prix abordables”, dénonçant ”l’injustice et l’inégalité” et appelant à un ”printemps hébreu”.

Des centaines de personnes manifestaient aussi le samedi 7 avril 2012 place Rabin à Tel-Aviv contre le coût de la vie en général et la hausse des prix de l’essence et de l’électricité en particulier. Des centaines de jeunes se sont rassemblés pour certains munis de tentes, afin de tenter de donner un nouveau souffle à la révolte sociale, après avoir constaté que tous les produits ont à nouveau augmenté. Daphi Leef, leader de ce mouvement, a à nouveau tenté planté sa tente sur place. Des dizaines de sans-abri ont également défilé dans le quartier de Rehavia à Jérusalem pour réclamer des logements abordables.

En avril dernier onze personnes ont été arrêtées lors d’un rassemblement contre la décision de la municipalité de Tel-Aviv de démanteler un campement de tentes dans le quartier Hatikva, où des personnes sans-abri campent depuis l’été. Boulevard Rothschild à Tel-Aviv, etait un haut-lieu de la contestation sociale l’été dernier.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*