| More

C’est une question de quelques semaines. Le départ de Gordon Gray l’ambassadeur des États-Unis en Tunisie, devenu le symbole de la stagnation de la normalisation avec l’Etat Hébreu, est presque acté.

La maison Blanche a annoncé dans un communiqué à la date du 14 décembre 2011, que Barack Obama, le président américain propose au Congrès de nommer Mr. Jacob Walles comme ambassadeur en Tunisie.

Jacob Walles est actuellement secrétaire d’État adjoint aux Affaires du Proche-Orient, responsable des relations américaines avec l’Etat d’ Israël, l’Egypte, la Jordanie, la Syrie, le Liban et les Palestiniens.

D’après le communiqué de la Maison Blanche, Jacob Walles a servi comme consul général et chef de mission à Jérusalem de 2005 à 2009. Avant cette affectation, il a été chef de mission adjoint à l’ambassade américaine en Grèce de 2003 à 2005. Auparavant, il a servi comme Directeur de l’Office d’Israël et des affaires palestiniennes et comme directeur principal adjoint au Consulat général américain à la capitale israélienne. Il était aussi premier secrétaire à l’ambassade américaine à Tel Aviv (1).

Ce haut diplomate de carrière a le rang de ministre conseiller. Jacob Walles est un diplomate chevronné qui a passé une grande partie de sa carrière face au conflit du Proche Orient. En 2009, il devient le président du Council on Foreign Relations. En Juin 2010, il devient Secrétaire d’État adjoint aux Affaires du Proche-Orient.

Si sa nomination est approuvée par le Congrès, il remplacera Gordon Gray, en poste depuis septembre 2009 à Tunis.

Dans les cercles des pacifistes tunisiens et les militants de la normalisation avec Israël on se félicite déjà de l’arrivée de son potentiel remplaçant .Le nom Mr.Walles circulait déjà en octobre dernier pour la succession de Gray.

Le Sénat américain devra entériner la nomination de Mr. Jacob Walles au poste de prochain ambassadeur américain en Tunisie.

Walles est diplômé de la Wesleyan University et l’École des hautes études internationales de l’Université Johns Hopkins.

Walles est impliqué dans la vie communautaire juive à Delaware (État de la côte Est des Etats-Unis). Il est membre la congrégation juive de la Basse-Delaware et fréquente la synagogue Beth Shalom.

Né à Wilmington, Jacob Walles est le fils d’un commerçant de fourrures juifs dans le territoire qui est devenu le Delaware dès 1655. Seule une poignée de Juifs, dont Jacob Fiana, Abraham Juda et Isaac Benioff, étaient installés dans la région avant le milieu du 19ème siècle.

Tout au long du 20ème siècle, la plupart des Juifs du Delaware ont continué à vivre dans la région de Wilmington, le point focal de la vie juive dans le Delaware. Les Juifs de Delaware ont richement contribué aux arts, sciences, affaires, médecine, journalisme, droit, et le service public aux Etats-Unis.

Ftouh Souhail

(1) Source: Jacob Walles – Jewish Virtual Library

Leave a Reply

*