| More

Deux navires transportant du matériel médical et des activistes sont partis de Turquie pour tenter de briser le blocus de Gaza, ont annoncé des militants pro-Palestiniens. Cette mini-flottille composée d’un bateau irlandais et d’un autre navire , prévoit d’arriver vendredi à Gaza, selon un communiqué transmis par l’organisation “Freedom Waves”.

Le porte-parole de Tsahal a déclaré que la marine israélienne a finalisé les préparatifs militaires en vue de l’arrivée de la dernière flottille en route pour Gaza. Tsahal s’apprête à déjouer “une tentative de briser le blocus maritime légal imposé à la bande de Gaza”, a déclaré l’armée israélienne.

Dans une lettre publiée par le journal Kul al-Arab, un résident de Haïfa à bord de la nouvelle flottille qui fait cap vers la bande de Gaza a exprimé l’espoir que le convoi maritime réussisse à briser le blocus de Gaza. “J’espère que nous pourrons briser le blocus de Gaza et entrer librement, ou du moins se battre et résister à l’occupant”, écrit Majd Kial.

Il s’agit encore une fois d’une manœuvre cynique et irresponsable qui compromet la sécurité de l’Etat d’Israël. Les participants de la flottille de Gaza veulent créé une atmosphère de guerre afin d’affronter Israël.

Israël a le droit de vérifier si ces navires dirigés vers Gaza contiennent des armes. Jérusalem ne permettra pas à des bateaux d’arriver à Gaza et d’approvisionner ce qui est devenu une base terroriste qui menace la population civile d’Israël.

En plus cette flottille constitue une provocation, alors que toutes les cargaisons peuvent être livrées directement par le port israélien d’Ashdod, ou envoyées à Gaza par les différents postes frontaliers terrestres. Tsahal a précisé que la force serait utilisée si nécessaire.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*