| More

Les négociateurs israélien et palestinien vont se rencontrer mardi en Jordanie, pour la première fois publiquement depuis septembre 2010, afin de discuter des moyens de reprendre le processus de paix dans l’impasse, a-t-on indiqué de source officielle jordanienne.

Un haut responsable palestinien a affirmé que la Jordanie a proposé d’organiser la rencontre israélo-palestinienne sous l’égide du Quartette international pour la paix. Le chef de l’AP, Mahmoud Abbas, a indiqué samedi que les Palestiniens sont prêts à répondre aux efforts jordaniens pour réunir les deux parties avec le Quartette.

Dans une interview à la TV palestinienne, Abbas a répété que le gouvernement d’union Fatah-Hamas qui doit être formé d’ici les prochaines élections, se conformerait aux conditions du Quartette. Il a appelé l’administration américaine à ne pas négliger les efforts de paix au Proche-Orient à cause de l’année électorale en vue. Il a également ajouté que le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahu peut former un autre gouvernement avec Tsipi Livni et d’autres partis d’opposition, s’il craint que sa coalition ne se scinde en cas d’arrêt de la construction dans les implantations.

Le Bureau du Premier ministre Binyamin Netanyahu a confirmé que l’émissaire Itzhak Molcho se rendra mardi à Amman pour rencontrer des représentants du Quartette, rencontre qui ouvrira la voie à une première entrevue avec le principal négociateur palestinien Saeb Erekat, en vue de la reprise des négociations israélo-palestiniennes.

Après l’annonce d’une rencontre prévue mardi entre négociateurs israélien et palestinien en Jordanie, pour la première fois publiquement depuis septembre 2010, une source à Jérusalem a déclaré que la reprise des pourparlers, sous l’égide du Quartette et du royaume hachémite, contribue également à former un front commun contre le Hamas. De bon augure en plein processus de réconciliation entre les factions palestiniennes.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a mis en garde hier le Quartette contre l’échec du processus de paix, si ce dernier ne parvient pas à relancer les négociations avec Israël d’ici le 26 janvier.

“Si le Quartette ne parvient pas à réunir Israéliens et Palestiniens autour de la table des négociations d’ici le 26 janvier, cela signifiera qu’il aura échoué dans sa mission et que la direction palestinienne devra réviser sa position”, a affirmé Abbas dans une interview à la télévision palestinienne.

“Si rien ne se produit (entre-temps), toutes les options nous seront ouvertes. Bien entendu, il y a des gens qui parlent d’une troisième Intifada, mais j’affirme que c’est improbable et que je m’y opposerai”, a ajouté Abbas.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*