| More

Palestiniens et autorités israéliennes se sont mis d’accord lundi pour observer une trêve sous médiation égyptienne après quatre jours de violences dans l’enclave côtière, a indiqué un haut responsable de la sécurité égyptienne, mardi.

Le ministre israélien chargé de la Défense passive, Matan Vilnaï, a confirmé mardi qu’un cessez-le-feu avait été conclu pour mettre fin au cycle de violences qui a débuté vendredi dans la bande de Gaza et au sud d’Israël.

“Il y a effectivement une entente, et nous suivons ce qui se passe sur le terrain”, a affirmé M. Vilnaï à la radio publique Kol Israël sans donner de détails, mais en soulignant qu’apparemment la tendance est à l’accalmie et qu”’apparemment le round d’affrontements que nous avons connu est derrière nous”. M. Vilnaï a pour sa part démenti qu’Israël se soit engagé à mettre fin aux éliminations de terroristes palestiniens.

“Tous ceux qui se livrent au terrorisme contre Israël doivent savoir qu’ils sont dans notre collimateur”, a-t-il prévenu.

Le Djihad islamique, responsable de la plupart des tirs de roquettes vers Israël, est prêt à respecter un accord de cessez-le-feu si Israël met fin à ses “agressions” et ses ”assassinats”, a indiqué Daoud Shehab un porte-parole de cette organisation terroriste. Une déclaration qui survient après l’annonce par un responsable du renseignement égyptien d’un cessez-le-feu complet et réciproque entre les mouvements palestiniens de la bande de Gaza et Israël.

La France salue les efforts de médiation menés par l’Égypte en faveur de l’arrêt des violences à Gaza et dans le sud d’Israël. Nicolas Sarkozy a déclaré dimanche que « la France sera intransigeante pour défendre la sécurité d’Israël, ce miracle de la volonté et de la démocratie », dans son discours au meeting électoral de Villepinte prononcé devanty plus de 50.000 personnes.

“La France exigera avec la même force un Etat pour le peuple palestinien parce que partout où la paix est en jeu, la France a un rôle à jouer”, a souligné le président-candidat. Il y a quelques jours, Sarkozy avait promis de se rendre en Israël et chez les Palestiniens s’il était réélu en mai, et de prendre une “initiative” de la France et de “toute l’Europe” pour faire de 2012 “l’année de la paix” au Proche-Orient.

Ce mardi encore, les cours ont été annulés pour le troisième jour consécutif au sud d’Israël, dans toutes les localités situées dans un rayon de 7 à 40 km de la bande de Gaza. Dans un rayon inférieur à 7 km de Gaza, les cours ont lieu normalement car les établissement scolaires sont sécurisés pour parer à d’éventuelles roquettes. Les communes concernées par ces ”vacances” forcées sont les suivantes : Ashkelon, Ashdod, Béer Sheva, Netivot, Ofakim, Kiryat Malachi, Kiryat Gat, Guedéra, Yavneh, Omer, Lakiya, Rahat, les localités du conseil régional de Hevel Yavneh, Guedérot, Bnei Shimon, Béer Touvia, et Nahal Sorek. A Gan Yavneh, seuls les élèves de terminale auront cours dans des classes sécurisées. A l’université Ben Gourion, les cours ont été annulés ainsi que les examens.

Selon des sources palestiniennes, Tsahal a bombardé, avant l’entrée en vigueur de la ”trêve” annoncée par l’Egypte à 1h du matin, un fortin du Djihad islamique au nord de la bande de Gaza, sans faire de blessés.

Le chef d’état-major de Tsahal, Benny Gantz, a indiqué que Tsahal a utilisé juste ”un millième” de sa force à Gaza. Il a souligné que 26 Palestiniens avaient été tués à Gaza, dont 22 terroristes et 4 civils. ”C’est le résultat lorsque les organisations terroristes agissent délibérément en zone urbaine. Nous faisons tout notre possible pour toucher uniquement ceux qu’il faut”, a-t-il ajouté.

Le maire de Beershéva, Robik Danilovitch a regretté, mardi, que Tsahal ne soit pas rentré dans Gaza pour détruire les infrastructures terroristes. “Il n’est inacceptable que la ligne rouge soit franchie à chaque fois. La trêve ne fait que renforcer le Djihad islamique. Malheur à la nation qui ne défend pas ses frontières”, a déclaré Danilovitch.

Devant ce silence international, Il est aujourd’hui impossible pour Israël de vaincre la machine terroriste sans finalement contrôler militairement les secteurs d’où opéraient les miliciens. Les attaques ponctuelles de Tsahal à Gaza ne réussiront pas à éradiquer totalement les tirs.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*