| More

Nouvelle nuit blanche pour les résidents du sud d’Israël.

Une pluie de roquettes s’est abattue cette nuit sur le sud du pays. Pas moins de 25 roquettes ont été tirées par les terroristes de Gaza sur Beershéva, Sdérot et Ashkelon. Un bébé de 9 mois a été sérieusement blessé par un éclat.

Un bébé et un adulte ont été blessés par ces tirs ce mercredi 24 août 2011.

L’aviation de Tsahal a effectué plusieurs raids contre des cibles ennemies dans la bande de Gaza en riposte aux 25 roquettes qui se sont abattues dur le sud d’Israël.Dans un communiqué, les terroristes du Hamas ont fustigé “la violation de l’accalmie” par Israël, l’accusant de chercher “l’escalade”.

Les forces aériennes israéliennes auraient bombardé mercredi soir un tunnel de contrebande à Rafah, dans la Bande de Gaza, ont rapporté des sources palestiniennes.

Six terroristes auraient été éliminés au cours des dernières 24 heures, selon des sources palestiniennes.

Trois personnes auraient été blessées dans une attaque dans la soirée tandis que plusieurs autres auraient été apparemment pris au piège dans l’effondrement du tunnel. 2 palestiniens auraient été tués et 20 autres blessés lors d’une frappe aérienne de Tsahal contre une cellule du Jihad islamique à Beit Lahiya dans la bande de Gaza

Israël continuera à frapper le Jihad islamique dans la bande de Gaza si cette organisation poursuit ses activités terroristes, a prévenu jeudi le ministre de la Défense passive, Matan Vilnaï. “Nous continuerons à frapper ceux qui nous frappent. Le Jihad islamique, qui a la gâchette facile, commence à en payer le prix”, a affirmé Vilnaï, Matan Vilnaï, à Galey Tsahal. “Nous avons touché ceux qui le méritaient et nous continuerons à le faire tant qu’il y aura du terrorisme contre Israël,” a-t-il ajouté.

Le ministre chargé des services de renseignements, Dan Meridor, a affirmé à la radio Reshet Bet qu’Israël était prêt à respecter une trêve tacite. Nous ne porterons pas atteinte au calme, si l’autre partie en fait autant, a-t-il déclaré. Mais nous n’attendrons pas que l’on nous tire dessus et que des gens meurent pour agir, a-t-il ajouté.

L’ambassadeur égyptien auprès de l’Autorité palestinienne, Yasser Otman, a affirmé à l’agence de presse palestinienne Maan que son pays avait empêché une opération militaire d’envergure contre la bande de Gaza. Selon le diplomate, Le Caire aurait transmis à Jérusalem un message “très ferme” qu’il ne tolérerait pas une nouvelle opération militaire comme “Plomb durci”. L’ambassadeur a également précisé que les relations entre l’Egypte et Israël sont encore “très tendues” en raison de la mort des policiers égyptiens lors des attentats de jeudi dernier près d’Eilat. Il a ajouté que Le Caire était toujours “en attente d’excuses et ne se contentera pas de regrets”.

Le porte parole du gouvernement de Gaza Taher Nunu a déclaré que les responsables de Gaza avaient entamer des pourparlers avec de nombreux médiateurs afin de mettre un terme à ce qu’il appelle «l’agression israélienne” sur la bande de Gaza et restaurer le calme entre les deux parties.

Le secrétaire-adjoint du Jihad islamique palestinien, Zyad A-Nahala, a déclaré, jeudi, que le calme dans la bande de Gaza devrait être respecté par les deux parties, rapporte le quotidien Al Hayat publié à Londres. “Nous ne sommes pas prêts à cesser le feu unilatéralement. Nous n’acceptons pas d’être attaqués tout en respectant la trêve. Nous avons informé les Egyptiens que nous ne sommes pas intéressés à une escalade de la situation et que nous sommes en position défensive plutôt qu’offensive”, a déclaré le responsable terroriste.


Le bébé blessé par une roquette à Ofaqim , le 24 aout 2011

En Israel, l’état du bébé blessé sérieusement, cette nuit, par des éclat verres consécutifs au tir par les terroristes de Gaza d’une roquette sur le Conseil régional Hof Ashkelon, s’est considérablement amélioré, selon des sources médicales qui se déclarent très optimistes et envisagent son retour à la maison peut-être même pour aujourd’hui.

Le commandement du Front intérieur a décidé d’abaisser l’état d’alerte. Après examen de la situation sécuritaire, suite à la pluie de roquettes qui s’est abattue sur le sud du pays durant la nuit, le commandement du Front intérieur a décidé d’autoriser les rassemblements jusqu’à 500 personnes. L’ouverture éventuelle des abris publics demeure sous la responsabilité des autorités locales.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*