| More

Bernard Atlan
Bernard Atlan : Candidat aux élections législatives dans la 4e circonscription de Paris (Le Parti des Libertés), retraité, banquier à Bruxelles pendant 20 ans puis chef d’entreprise.

______________________________________________________________________________________________________________________________________

Longtemps, j’aurai vu dans le soutien à la création d’un État palestinien la marque d’une insupportable indécence. Car les palestiniens n’ont jamais existé et il n’y a ni langue palestinienne, ni culture palestinienne.La Palestine n’est jamais mentionnée explicitement dans le Coran, où elle est plutôt désignée comme “la terre sainte” (al Arad – al – Muqaddash).L’appellation “palestinienne” en tant que représentative d’une revendication nationale, n’est apparue qu’après 1967. Bernard-Atlan nous explique ce dessous brièvement la question. ( Ftouh Souhail)

—————————————————————————-

“En Palestine vivaient juifs et arabes.

Les Romains ont occupé ce territoire de – 63 à 324, puis ce sont les Turcs et les Anglais qui ont occupé en dernier cette terre. Il n’y avait pas de peuple palestinien. Après la guerre d’indépendance menée par les juifs contre les Anglais, les arabes se sont mobilisés pour en chasser les juifs. L’ensemble des pays bordant ce minuscle territoire ont attaqué le petit état d’Israël, sans réussir a le détruire.Ne pouvant réaliser leur funeste projet par la force, ils ont utilisé, comme à leur habitude, la ruse. Ils ont inventé un peuple. Mais attachons nous à comprendre ce qu’est un peuple.

Un peuple est un ensemble d’humains vivant en société sur un territoire déterminé ils ont parfois la même origine ils sont liés par un certain nombre de coutumes et disposent d’institutions communes.

Examinons le cas du pseudo peuple Palestinien. Les arabes de Palestine n’ont aucune particularité par rapport aux autres arabes de la région. Ils ont la même langue, la même religion, mangent les mêmes nourritures, partagent des liens familiaux avec les autres arabes du Moyen-orient.

Les arabes de Palestine n’ont jamais disposé d’aucune institution particulière. Recherchez quand y a-t-il eu un état de Palestine, quelle en a été sa capitale, son président, rien. Ils ne sont que des arabes, le terme de Palestinien a été usurpé pour faire croire qu’Israël avait spolié un peuple.

Une autre preuve de la non existence de ce peuple, la résolution 181 de l’ONU, adoptée le 29 novembre 1947, prévoyait un état pour les Juifs et un autre pour les arabes.

Une autre interrogation intéressante à faire. Comment se fait-il qu’alors que de nombreux Juifs et Chrétiens aient été chassés de leurs terres par les musulmans, nous n’ayons plus de réfugiés ni Juifs ni Chrétiens ? Ils se sont très bien intégrés dans de nouveaux pays d’accueil et, ni l’U.N.R.W.A. ni l’Europe ne les “entretiennent” depuis des décades…!

Par contre alors que de nombreux pays arabes bordent ce territoire, que certains comme les Saoudiens, Koweitiens, Qataris, disposent de vraies richesses, nous avons encore et toujours des réfugiés arabes affublés du terme usurpé de « Palestinien » !

Bernard Atlan

Leave a Reply

*