| More

 

Alors que la mode, chez les antisémites, est au Israël bashing, ou dénigrement et lynchage de ce qui est israélien, voici un bel exemple de ces  ambassadeurs de l’excellence israélienne à travers le monde.

L’Université israélienne du Technion – Institut de technologie d’Israël -et l’Université chinoise de Shantou ont inauguré, pour l’année 2018, un centre d’études commun en Chine.

Située dans la province côtière du Guangdong, dans le sud-est de la Chine, la nouvelle université de recherche est le résultat d’un accord de coopération signé entre les deux instituts universitaires en 2013.

La construction a débuté en 2015 après l’approbation du ministère chinois de l’Éducation, le gouvernement chinois et les autorités municipales locales qui financent en partie le projet.

C’est l’ancien président israélien Shimon Peres qui avait dirigé la cérémonie d’inauguration en compagnie de l’entrepreneur Li Ka-Shing, originaire de Hong Kong.

L’enseignement et le travail de recherche du nouvel établissement sont en anglais. L’université offre des programmes en génie chimique, en génie des matériaux, en biotechnologie et en génie alimentaire.

Déjà Technion;  ce nom suffit à faire rêver des centaines de milliers de bacheliers et d’élèves de classes préparatoires en Chine, qui, pour y accéder, devront réussir l’un des concours les plus sélectifs en Chine.

Israel Institute of Technology est un institut de recherche et une université publique à Haïfa, en Israël spécialisé dans les domaines de la science et de la technologie. Fondé en 1912 sous l’Empire ottoman comme Institut polytechnique, le Technion est la plus ancienne institution universitaire d’Israël.

Le MIT a classé le Technion comme la sixième université dans le monde pour son écosystème d’innovation après le MIT lui-même, l’université Stanford, l’université de Cambridge, l’Imperial College London, et l’université d’Oxford.Le Technion est classé comme la 8e institution mondiale en nombre de prix Nobel.Le corps professoral du Technion comprend quatre des six Israéliens lauréats du prix Nobel de chimie depuis 2004. 

 

 

 

“La Chine offre au Technion une vaste plateforme pour réaliser son excellence académique”, a déclaré Li Jiange, chancelier de Guangdong-Technion, à l’occasion de la cérémonie.

“L’ouverture du campus du Technion en Chine témoigne des excellentes relations entre la Chine et Israël”, a affirmé Aaron Ciechanover, lauréat du prix Nobel de chimie et responsable du nouvel institut.

“Il ne fait aucun doute que toutes les parties impliquées dans le projet en tireront des avantages considérables,” a-t-il ajouté.

Cette ouverture a pour objectif de développer  la coopération scientifique sur des thématiques de recherche clés en Israel et en particulier avec les laboratoires de recherche.

Ce campus israélien  offrira la possibilité à des start-up accompagnées en Chine de se développer au cœur de l’écosystème innovant du Technion et de participer à des projets de développement. Il pourra également accueillir des étudiants et des stagiaires des écoles chinoises . Ces derniers pourront participer à des projets de recherche basés sur des problématiques  réelles, se former à des technologies de pointe et développer des compétences recherchées par les entreprises.

 

Ce n’est pas la première fois que des universités  israéliennes s’exportent à l’étranger 

Il s’agit de la deuxième aventure académique commune pour le Technion. En 2011, l’institut s’est associé à Cornell University, basée aux États-Unis, pour lancer Cornell Tech, qui offre des programmes de maîtrise et de postdoctorat. Après plusieurs années de résidence dans un lieu temporaire à Manhattan, Cornell Tech a déménagé an aout de façon définitive sur l’île de Roosevelt à New York.

L’Université de Tel-Aviv a également annoncé récemment une collaboration académique avec un institut chinois. En mai2017, l’université a lancé un centre de recherche de 300 millions de dollars avec l’Université Tsinghua de Beijing.

Appelé XIN, le centre offre aux étudiants diplômés l’opportunité d’effectuer des recherches collaboratives sur les nanotechnologies, en particulier dans les applications médicales et optiques.

Souhail Ftouh

Leave a Reply

*