| More

Les responsables palestiniens affirment être résignés à la défaite dans leur quête de la pleine adhésion à l’Organisation des Nations Unies. Les responsables ont indiqué qu’ils chercheraient à obtenir un statut revalorisé d’observateur afin de pouvoir avoir accès aux principales organisations internationales.

Au Conseil de Sécurité, ni la Grande-Bretagne, ni la France, ni l’Allemagne, ni le Portugal, ni la Bosnie-Herzégovine, ni les USA, ni la Colombie ne voteront en faveur de l’adhésion de la Palestine à l’ONU.

Le Royaume-Uni a annoncé mercredi qu’il s’abstiendrait lors de tout vote au Conseil de sécurité sur une demande d’adhésion à part entière des Palestiniens aux Nations unie.

“Comme la France et après des consultations avec nos partenaires européens, le Royaume-Uni s’abstiendra lors de tout vote sur une adhésion pleine et entière de l’Autorité palestinienne à l’Organisation des Nations unies”, a déclaré aux Communes le secrétaire au Foreign Office, William Hague. “Nous nous réservons le droit de reconnaître un État palestinien de manière bilatérale et au moment de notre choix, lorsque cela servira au mieux les intérêts de la paix”, a-t-il expliqué.

Un Comité du Conseil de sécurité de l’ONU a déclaré vendredi ne pas être parvenu à trouver un accord sur la demande des Palestiniens d’obtenir le statut de membre permanent.

A présent, les Juifs espèrent un « non » ferme de Nicolas Sarkozy sur la création unilatérale d’un État Palestinien. La déception des francophones juifs d’Israël suite au vote de l’UNESCO est déjà si grande. On s’attendait à ce que la France s’abstienne de voter lors du Conseil de Sécurité sur la Palestine le 11 novembre.

Les grandes nations seront invitées enfin se positionner contre cette demande suicidaire d’un Mahmoud Abbas aux abois, lâché par le Hamas qui s’oppose aussi à cette demande à l’ONU, laché également par une partie de l’OLP et des pays arabes voisins.

Il faut s’attendre donc à présent le Conseil de Sécurité fait barrage contre la résolution déposée par l’Autorité Palestinienne à l’ONU et ramener Mahmoud Abbas à la table des négociations car une paix juste ne peut être que le fruit d’une négociation.

Un responsable palestinien a néanmoins démenti des rapports de presse selon lesquels les Palestiniens auraient renoncé à demander le statut de membre permanent à l’ONU.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*