| More

Israël a libéré la semaine dernière un terroriste palestinien Yasser Rajoub, 58 ans, un chef de file du Hamas parce qu’il a un cancer. C’est le ministère des prisonniers de Gaza qui a confirmé l’information, Israël n’ayant fait aucune déclaration sur le sujet. Il a été arrêté le 17 janvier 2011 et condamné à six mois de détention administrative en attendant son jugement. Mais il a été libéré après seulement quatre mois, sans jugement, parce que malade d’un cancer du poumon à un stade avancé.

Rajoub, de Hébron dans le sud de la Judée-Samarie, a déjà passé plus de 14 ans en prison en Israël. Il est accusé de terrorisme, de complot contre Israël, et de détournements de fonds à travers son organisation caritative pour orphelins. Il faisait partie des centaines de dirigeants du Hamas expulsés au Liban par le Premier ministre israélien Yitzhak Rabin dans les années 1990

Si Israël n’aurait pas laissé se faire soigner ce terroriste qui souhaite la mort des enfants juifs, elle aura eu sur le dos l’ONU et La Ligue arabe, et on aurait accusé Israël pour non-assistance à personne en dangers ! On se rappelle ici du du cerveau libyen de l’attentat de Lockerbie qui a été libéré, il y a un an, par le parlement écossais, à cause d’un cancer. Il se porte toujours bien !

En Israël, des voix s’élèvent pour dénoncer ces libérations. On y explique qu’en gardant sous la main des centaines de prisonniers du Hamas, Israël pourrait obtenir la libération de Gilad Shalit. Mais à force d’être trop gentil, le Hamas n’a rien à perdre en gardant son otage bien au chaud.

De toute façon Yasser Rajoub est parmi ces spécimens de l’humanité dont nous ne pleurerons pas le grand départ. Le plus triste pour lui qu’il n’aura même pas le droit aux 72 vierges après une vie de terroriste bien remplie.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*