| More

Claude Goasguen ainsi que Jean-Pierre Plancade, présidents du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale et au Sénat, ont organisé un rassemblement des Amis d’Israël pour la Paix qui a eu lieu ce mardi 20 septembre 2011 au Théâtre du Gymnase.

« Les Amis d’Israël » se mobilisent pour une paix négociée, pour la démocratie, pour la liberté, contre le terrorisme et le fanatisme. », C’etait le slogan de ce rassemblement Parisien.

L’association Europe Israël a salué l’initiative de Claude Goasguen, Président du groupe d’amitié France-Israël à l’Assemblée nationale, et Jean-Pierre Plancade, Président du groupe d’amitié France-Israël au Sénat.

Les amis d’Israel considèrent que la Proclamation palestinienne unilatéral s’inscrit dans un cursus dangeureux sans négociation préalable avec Jérusalem. La solution à deux Etats via les négociations directes reste le seul moyen de parvenir un Etat palestinien. . Toutes les résolutions des instances internationales (la résolution 242 de l’ONU) et les traités passés entre les parties dans le cadre des accords d’Oslo renvoient le règlement des différends et l’élaboration de solutions à des négociations.

En plus, la reconnaissance d’un Etat palestinien prématurée serai un acte irresponsable sans que reconnaissance de l’Etat Juif d’Israel. Il est primordial ici que les Palestiniens reconnaissent Israël un Etat juif légitime, tout comme l’Autorité Palestinienne a défini la future « Palestine » comme « arabe » et « islamique ». Israël a été crée pour les juifs afin qu’ils puissent compter sur un Etat a eux ou ils n’auront pas a subir la haine antisémite.

Le spectacle odieux et lamentable qui sera donné par La déclaration unilatérale d’un état palestinien équivaudrait à une déclaration de guerre à Israël. Il est à noter que si les Palestiniens agi unilatéralement pour un changement du statut juridique de la Judée Samarie, cela aurait été une violation substantielle de l’engagement principal des accords d’Oslo.

Plus d’une centaine d’eurodéputés se sont déclarés opposés à une reconnaissance unilatérale de l’Etat palestinien en septembre à l’Onu. Dans une lettre adressée le 9 juillet 2011 à la chef de la diplomatie de l’Union européenne, Catherine Ashton, les eurodéputés de plusieurs pays et de tout l’éventail politique affirment que les mesures unilatérales palestiniennes vont reléguer plus loin encore la paix. ”Nous sommes tous unanimement convaincus que seule seule une solution à deux Etats négociée peut mettre fin au conflit israélo-palestinien”, écrivent-ils.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*