| More

Le dîner annuel de la Chambre de Commerce France-Israël se tiendra le 4 mai prochain au Pavillon Dauphine à Paris en présence du ministre des Affaires étrangères Alain Juppé et le vice-Premier ministre israélien Dan Méridor.

Selon le bilan 2010 des échanges commerciaux par pays que vient de publier l’Institut de la Statistique, le volume des échanges entre Israël et la France, importations et exportations confondues, s’est monté à 2,8 milliards de dollars; c’est une progression de 10% par rapport à l’année précédente. La crise mondiale de 2009, qui avait handicapé le commerce extérieur d’Israël, n’est plus qu’un mauvais souvenir

L’an passé, les exportations israéliennes de marchandises ont augmenté de 22% pour totaliser 58,4 milliards de dollars; côté importations, la hausse a été encore plus forte: + 25% en 2010 pour totaliser 59,1 milliards de dollars. Au total, 2010 s’est soldé par un déficit de 700 millions de dollars pour la balance commerciale israélienne.

Selon les chiffres du Service israélien des Douanes, la France en 2010, etait le 10e client d’Israël (2,2% de ses exportations) derrière les Etats-Unis, Hong Kong, la Belgique, l’Inde, l’Angleterre, la Chine, la Hollande, l’Allemagne, et la Turquie . En sens inverse, la France était le 12e fournisseur de marchandises d’Israël avec un part de marché de 2,6%; elle était devancée par les Etats-Unis, la Chine, l’Allemagne, la Belgique, la Suisse, l’Italie, l’Angleterre, la Hollande, l’Inde, la Turquie et le Japon.

La France et Israël entretiennent des liens très étroits illustrés par de nombreux partenariats scientifiques et industriels. Des accords stratégiques lient par exemple le CNES et l’Agence Spatiale Israélienne, le Technion et l’INSERM ou encore les Instituts Pasteur et Weizmann. De grandes entreprises et centres de recherches français et israéliens sont associés depuis plus de 10 ans au sein de centaines de consortia du Programme Cadre de Recherche et Développement (PCRD) de l’Union Européenne. Enfin un accord gouvernemental franco-israélien permet le financement de joint-ventures technologiques entre la France et Israël par Oseo-Anvar et l’OCS, son homologue israélien.

Ftouh Souhail & Israelvalley.com

Leave a Reply

*