Pour la première fois, la chanteuse tunisienne Dorsaf al-Hamdani en concert en Israël en 2019

 

L’émotion sera au rendez-vous, entre le 10 et 13 janvier 2019 au concert, les Nuits de la Tunisie, de la chanteuse et musicologue tunisienne Dorsaf Hamdani, à l’Hôtel  Astra Palma à Eilat. Aux cotés du disc jockey tunisien Mabrouk Ramzi, le batteur Oueld Chneychen, le chanteur Manoum Bachir Farid et Ettam Charif pour un concert de la musique tunisienne traditionnelle.  

Bien plus qu’un concert, une rencontre comme l’explique Dorsaf Hamdani:  “j’ai envie de rencontrer et de rapprocher les cultures. Ce concert sera un rapprochement entre nous”.

Un pari ambitieux que s’est fixé la chanteuse tunisienne qui vient pour la première fois se produire dans l’État Juif mêlant étroitement la musique judéo-arabe.

Aux côtés de ses compatriotes juifs et musulmans, Dorsaf Hamdani va interpréter les chansons de Hbiba Msika, Fritna Darmon, Louisa Tounsia, Raoul Journo, Cheikh El Afrite, El Kahlaoui Tounsi (Kahlaoui le Tunisien) ou encore José de Suza…

Dorsaf al-Hamdani revient après une longue absence de la porte d’Israël. Avec sa voix prenante, soyeuse et chaleureuse à la fois, elle va a nous transporter dans le passé musical juif tunisien, un voyage à travers cette culture juive tunisienne qui nous laisse sans voix.

Le concert de Dorsah Hamdani va résonner comme une fusion parfaite entre la Tunisie et Israël, à l’heure où les deux pays n’ont pas encore de liens diplomatiques officiels.

Pour réserver au concert, les Nuits de la Tunisie, contactez Azizi au 054 817 9990

Pour l’hébergement à Astral Palma Eilat hotel, ce sera demi-pension sauf pour le Shabatt une pension complète. La chambre double sera facturée 1500 shekels, en plus de 100 shekels pour le transport dans la ville.

La diva tunisienne Dorsaf Hamdani chantera à Eilat

Née le 6 juin 1975 , Dorsaf Hamdani fait partie intégrante d’une génération de chanteuses du Maghreb et du Moyen Orient qui fascine par le contraste entre leur attachement aux traditions musicales liées au classicisme artistique, et leur modernité. Ella fait partie d’une génération de femmes arabes libres, cultivées et résolument indépendantes.

Fille d’un violoniste, Hamdani rejoint le Conservatoire National de musique de Tunis en 1985, lui permettant de se produire avec différents orchestres de malouf tunisien.

En 1994, Hamdani obtient son baccalauréat et entame ses études supérieures, décrochant ainsi une maîtrise de musicologie en 1998. Pendant ses années d’études, elle participe à des tournées avec La Rachidia. Deux années plus tard, elle obtient à la Sorbonne un master de musique et musicologie.

Parmi les principales distinctions de cette chanteuse figurent le troisième prix du Festival de la chanson arabe 1995 tenu en Jordanie et le disque d’or du Festival de la chanson tunisienne en 1996.

Souhail Ftouh