Pour la première fois, une délégation juive va visiter la ville de La Mecque en janvier 2020

 

Pour la première fois, une délégation du Comité juif américain AJC se rendra en Arabie saoudite à l’invitation de la Ligue islamique mondiale, a déclaré le secrétaire général saoudien, Cheikh Mohammed bin Abdul-Karim Al-Issa, qui a annoncé que la visite aurait lieu en janvier 2020.

La Ligue islamique mondiale est basée dans la ville d’Arabie Saoudite de la Mecque. Elle est accréditée par l’UNICEF. Elle est considérée comme une organisation gouvernementale internationale et elle a le statut d’observateur à l’ONU et à toutes les conférences de l’OCI.

En tant que personne morale de droit public reconnue, elle peut donc accorder des invitations pour la visite des délégations étrangères.C’est le droit international qui permet à cette Organisation d’inviter. La Charte de cette organisation mentionne de façon expresse que La Ligue islamique mondiale est titulaire d’une personnalité juridique internationale.

Cette visite sera une première dans la mesure ou selon le secrétaire général saoudien, Cheikh Mohammed bin Abdul-Karim Al-Issa, il n’y a pas de preuves qui justifient l’interdiction des non-musulmans d’entrer dans la ville. Selon lui Le problème vient du malentendu du verset (9:28) dans lequel Dieu Tout-Puissant dit :

« Ô vous qui croyez ! Les associateurs ne sont qu’impureté : qu’ils ne s’approchent donc plus de la Mosquée sacrée après que cette année se sera écoulée. Si vous craignez l’indigence, Dieu vous enrichira par Sa grâce, s’Il le veut. Dieu est Omniscient, Sage. » Al-Tawbah (9:28)

Selon Karim Al-Issa, empêcher les non-musulmans d’entrer dans La Mecque ou à Médine est interdit dans la religion de Dieu parce que cela est en effet une injustice pour eux.

Pourtant la majorité des exégètes musulmans déclarent qu’il n’est pas logique d’admettre des non-musulmans à La Mecque. Évidemment, si Jérusalem devait mettre en vigueur une règle similaire envers les non-juifs, les musulmans seraient les premiers à crier à la discrimination.

Dr. Mohammad Abdulkarim Al-Issa, secrétaire général de la Ligue islamique mondiale, va aussi rejoindre David Harris, Président du Comité juif américain (AJC), pour participer au 75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz en janvier 2020.

Cheikh al-Issa s’est engagé à visiter de près le camp d’Auschwitz en Pologne, où les nazis ont commis des génocides pendant la Seconde Guerre mondiale. “L’holocauste ne peut être nié”, a-t-il déclaré.

Ce haut responsable islamique va visiter Auschwitz dans le cadre d’un mémorandum d’accord signé entre la Ligue islamique mondiale et le Comité juif américain.

Al-Issa et Harris ont signé un mémorandum d’accord fin avril 2019. Le document « codifie l’engagement des deux institutions mondiales à développer la compréhension et la coopération entre Musulmans et Juifs contre le racisme et l’extrémisme sous toutes ses formes », a déclaré l’AJC dans un communiqué.

Al-Issa a aussi accepté une invitation de la part d’Harris de s’exprimer au Forum mondial de l’AJC à Berlin en juin 2020. En retour, Harris sera à la tête d’une délégation de l’AJC qui se rendra en Arabie Saoudite.

« Je crois qu’en rendant hommage aux victimes d’Auschwitz, j’encouragerai des Musulmans et des non-Musulmans à soutenir un respect mutuel, la compréhension et la diversité », a déclaré Al-Issa, un leader d’opinion largement reconnu dans l’islam modéré, dans un communiqué. Les attaques haineuses à Pittsburgh en Pennsylvanie, à Christchurch en Nouvelle-Zélande, et plus récemment au Sri Lanka nous poussent à nous unir et à nous dresser contre ceux qui veulent nous diviser », a-t-il aussi déclaré.

En 2017, Al-Issa a aussi visité le Musée mémorial de la Shoah des Etats-Unis et a déclaré que la négationnisme de la Shoah est un crime contre l’islam.

Souhail Ftouh

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.