| More

Le Premier ministre Binyamin Netanyahu se rendra début mars à Washington où il doit, entre autre, prononcer un discours à la convention annuelle du lobby juif, Aipac.

Le président de l’Etat Shimon Pérès et le Premier ministre Binyamin Netanyahu se retrouveront à Washington en mars prochain. Les deux dirigeants seront reçus séparément par le président Obama et de nombreuses personnalités politiques américaines. Ils tiendront également un discours devant les 12.000 délégués de l’Aipac qui rendront un hommage particulier au président Pérès pour l’ensemble de son œuvre.

Cette double visite israélienne serait, semble-t-il, un concours de circonstance, la visite de Pérès étant prévue de longue date et celle de Netanyahu motivée par l’escalade de la situation sécuritaire au Moyen-Orient. Le président Obama entend également profiter électoralement auprès de l’électorat juif de cette double visite des dirigeants israéliens.

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman était déjà en visite depuis le 5 février dernier pour les États-Unis où il s’est entretenu avec son homologue Hillary Clinton pour la première fois depuis un an et demi (depuis septembre 2010) . Il a rencontré également des sénateurs et membres de la Chambre des représentants. M. Lieberman a demandé à ses hôtes de ne pas se contenter de sanctions contre Téhéran et Damas mais d’agir pour y faire tomber les régimes en place.

Avigdor Lieberman, qui entamé la semaine derniére une visite de 4 jours à Washington, il a rencontré une série de personnalités politiques américaines, s’est efforcé de convaincre les responsables américains de renforcer les sanctions contre l’Iran et la Syrie tout en expliquant que les sanctions ne suffiront pas et qu’il sera nécessaire de faire tomber les régime des ayatollahs et de Bachar el Assad.

Lieberman a remerciée Clinton pour la fermeté des États-Unis dans le dossier nucléaire iranien, estimant que les mesures prises ces dernières semaines transmettaient un message important à la région entière.

D’autre part le Premier ministre Binyamin Netanyahu aurait dit au président Obama qu’il serait prêt à laisser du temps à la réussite des sanctions contre l’Iran, selon un officiel américain qui s’est confié au New York Times. Les deux dirigeants auraient eu une conversation téléphonique lors de laquelle Netanyahu aurait donné son accord à Obama pour attendre de voir si les sanctions contre l’Iran ont vraiment de l’effet sur la position de la République islamique, selon cet officiel.

En octobre prochain, le plus grand exercice de défense aérienne israélo-américain jamais réalisé selon les médias américains, verra le jour. Tsahal et l’armée américaine mobiliseront pour ce faire des milliers de soldats chacune. Des officiers américains arriveront en Israël fin février 2012 pour planifier et coordonner ces manœuvres, et décider d’une date exacte. Des systèmes de défense aérienne à plusieurs niveaux seront utilisés pour ces exercices, et l’armée américaine enverra pour l’occasion un porte-avions dans la région.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*