Premier vol d’essai pour le Air Force One israélien, made in Israel

 

Une équipe de pilotes de l’entreprise de construction aéronautique israélienne, Israel Aerospace Industries (IAI) a décollé avec succès, dimanche 3 novembre 2019, à bord du Air Force One israélien pour un premier vol d’essai, qui devrait durer environ trois heures.

Au cours de cet essai, les différents systèmes et technologies de pointe dont est équipé l’appareil seront testés, notamment le circuit carburant et les circuits hydrauliques, l’avionique et la connexion.

L’efficacité des roues au décollage et à l’atterrissage sera également examinée. Il s’agit d’un premier vol d’essai, qui sera suivi d’autres tests jusqu’à la mise en service de l’avion à la fin du mois.

Après le décollage, le nom de ce Boeing 767 a été révélé, il a été baptisé “l’Aile de Tzion”.

 

Le vol est assuré par les pilotes de la firme aéronautique israélienne, qui ont escortés d’un autre appareil des industries aérospatiales.

“L’Aile de Tzion” sera capable de voler depuis Israël à destination de la Chine ou du Japon à l’est, et des États-Unis ou du Brésil à l’ouest, sans qu’il soit nécessaire d’atterrir.

Un système de communication cryptée installé dans l’aéronef permettra le contact en continu avec Israël ou d’autres États.

L’avion est équipé d’un bureau privé pour les réunions du Premier ministre ou le Président israélien avec ses principaux assistants et conseillers.

La construction de ce type d’aéronef complexe vise à mainteni les représentants du gouvernement à l’abri des situations d’urgence, y compris l’attaque nucléaire.

Le corps de l’avion du Premier ministre israélien pourrait résister à une explosion nucléaire au sol. L’avion du nouveau Premier ministre et du président israélien est équipé d’un système de contrôle des bombes nucléaires israéliennes.

L’avion présidentiel est très complexe par rapport à ses homologues du même modèle, car il permet au président israélien et au Premier ministre et à son équipe de ministres et de conseillers de se déplacer en toute sécurité en cas de guerre nucléaire, par exemple.

 

Souhail Ftouh

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.