| More

Il ne se passe pas de jour sans l’annonce de nouvelle tragédie, ou attaque, à l’encontre d’Israël. Après l’horrible massacre de 5 membres de la famille FOGEL, à Itamar, en Judée-Samarie, ce fut l’effroi d’apprendre l’attentat terroriste qui a frappé la capitale d’Israël, mercredi 23 mars, tuant une personne et en blessant 31 autres, dont 2 grièvement et 5 assez sérieusement. 13 autres personnes étaient en état de choc. Selon le directeur du centre hospitalier, la majorité des victimes a entre 15 et 30 ans

“Il y a eu 20 secondes de silence après l’explosion ; puis les hurlements ont commencé. Et ça a été le chaos”, raconte un jeune garçon. Autour de lui, du feu, du sang, des cris. Des éclats de métal ont traversé sa jambe. “Je n’ai pas immédiatement compris qu’il s’agissait d’un attentat terroriste. J’étais inquiet pour ma jambe”, explique-t-il.

Cet attentat est le premier depuis le 6 mars 2008, lorsqu’un Palestinien avait attaqué un centre d’études talmudiques de Jérusalem, faisant huit morts et neuf blessés, dont de très jeunes étudiants.

La police précise que l’explosion a été causée par un engin piégé placé dans un sac laissé dans une cabine téléphonique, près d’un arrêt de bus, non loin de la gare routière de Jérusalem. “Deux bus étaient à l’arrêt, avec à leur bord de nombreux passagers”.

Les experts estiment que cet attentat a été commis par 2 à 5 terroristes, aidés par des complices de la région de Jérusalem, et d’une façon très professionnelle qui implique l’aval préalable d’une officine terroriste de haut rang. La charge a été actionnée à distance ; l’endroit a été minutieusement choisi : en dehors de la Gare centrale, pour éviter les contrôles sécuritaires, et à une station où le nombre des voyageurs est important, pour faire davantage de victimes !

La personne qui a été tuée, Mary Jane Gardner, âgée de 55 ans, était Chrétienne évangélique, de nationalité britannique. Elle était en Israël depuis deux mois, pour étudier l’hébreu, en vue de son travail de traduction de la Bible au Togo. Elle vivait depuis 20 ans au Togo ; elle y travaillait dans le cadre de la Société Wycliffe (de traduction de la Bible), où elle était appréciée et aimée de tous. “Elle voyait son séjour en Israël comme une véritable mission pour diffuser la Bible à ceux qui n’y ont pas accès”, déclara Eddy Arthur, qui travaillait avec elle.

Bien sûr, à Gaza, la traditionnelle distribution de friandises a fêté l’horreur de cet attentat, tandis que les victimes doivent se remettre de leurs blessures et du traumatisme, et que les parents âgés de Mary, ainsi que tous ses amis, pleurent sa tragique disparition…

Parallèlement, les tirs en direction d’Israël n’ont cessé de se multiplier, ces derniers temps : samedi 19 mars, 54 obus de mortier ont été tirés sur le sud du pays, et des missiles Grad ont atteint les villes d’Ashdod, Ashkelon et Beer Sheva ! Ces attaques ont été immédiatement revendiquées par les Brigades al-Qassam, branche armée du Hamas. C’est la première fois, depuis la fin de l’opération “Plomb durci”, que le Hamas revendiquait des tirs.

Puis, dans la nuit de mardi à mercredi 23 mars, des roquettes Grad ont été lancées sur Beer Sheva et Ashdod. Un homme de 56 ans a été sérieusement blessé, à Beer Sheva. Ces attaques ont été revendiquées par le Jihad islamique palestinien (mais le Hamas contrôlant complètement la Bande de Gaza, depuis sa prise du pouvoir en juin 2007, Israël lui attribue l’entière responsabilité de ces attaques). De toute façon, tous ces groupes terroristes poursuivent le même objectif : la disparition totale d’Israël !

Le 23 mars, 7 obus de mortier se sont abattus sur le sud de la ville d’Ashkelon. Plusieurs contenaient du phosphore (les gaz d’une bombe au phosphore se répandent à 150 mètres à la ronde, et brûlent les tissus jusqu’à l’os).

Le jeudi 24 mars, le port d’Ashdod a été atteint, ainsi que la zone de Yaveneh, à 45 km de la frontière gazaouie ; plusieurs personnes ont été commotionnées. Une roquette est tombée au nord d’Ashdod, presque sur Rishon Lezion, et une autre a atteint Sdérot ; 6 obus de mortier ont explosé dans une zone dépendant du Conseil régional d’Eshkol, là aussi, D.ieu merci, sans faire de victimes !

Samedi 26 mars, 2 roquettes ont été tirées contre Israël. L’une d’elles a atterri à trois mètres d’une maison, dans un kibboutz de la région d’Eshkol, proche de la frontière avec la bande de Gaza. L’explosion a soufflé des fenêtres et une partie du toit. Les huit occupants de la maison, une famille, n’ont pas été touchés, heureusement !

Depuis l’opération Plomb durci en 2008, le Hamas avait accepté une trêve avec Israël, mais… tout en laissant agir les autres organismes terroristes palestiniens. De plus, il enseigne aux enfants la haine, les entraîne à la guerre, et à tuer… Le chef d’état-major de l’époque, Gabi Ashkenazi, craignait que la situation ne se dégrade et qu’un nouveau conflit armé ne s’engage. Depuis, les tirs n’ont pas cessé, et ils se sont même multipliés depuis février 2011.

Face à cette escalade de la violence, le Premier ministre israélien a été catégorique. Il a déclaré, lors de sa rencontre avec Richard Gates, Secrétaire d’Etat US à la Défense, qu'”Israël est prêt à utiliser toute sa force pour faire cesser la terreur palestinienne, et c’est ce qu’il fera. Il s’agit de la lutte du monde civilisé dans son ensemble contre le fléau du terrorisme qui vise délibérément les civils.” Ces propos ont été soutenus par Gates qui a déclaré “qu’Israël avait parfaitement le droit à la légitime défense face au terrorisme.” Benyamin Netanyahou a, par ailleurs, déclaré, le 24 mars, “aucun pays au monde n’est disposé à recevoir des tirs continuels de missiles contres ses villes et ses populations et, bien sûr, Israël n’est pas prêt à subir de tels tirs.”

Le vice-Premier ministre, Moshe Yaalon, pour sa part, a souligné ne tolérer “aucune attaque terroriste ou aucun tir de roquettes sur les citoyens israéliens”… “Ces actions ne resteront pas impunies”.

En raison de ces harcèlements incessants contre la population civile du sud du pays, les ripostes de Tsahal se sont accentuées, ces derniers jours. Des raids aériens ont été effectués, visant les installations terroristes, en particulier des bases de lancement de roquettes, des tunnels de contrebande d’armes entre Gaza et l’Egypte, un camp d’entraînement du Hamas… 4 personnes ont été blessées.

Tsahal a aussi ouvert le feu sur des terroristes qui tentaient de lancer des roquettes sur Israël, jeudi matin ; jeudi soir, 4 autres frappes sur des cibles militaires de Gaza ont fait 3 blessés légers.

Le 22 mars, 4 terroristes ont été tués, alors qu’ils s’apprêtaient à tirer des roquettes sur Israël. Malheureusement, ont également été tués 4 civils, dont 2 jeunes de 11 et 16 ans. Contrairement aux Palestiniens qui se réjouissent et fêtent l’assassinat de civils israéliens, le Premier ministre israélien a “exprimé ses regrets à la suite de la mort de civils innocents tués par erreur par l’armée israélienne, dans la Bande de Gaza, en réaction à des tirs du Hamas visant des citoyens israéliens innocents”, selon un communiqué officiel.

A cause de ces 8 morts, le Hamas a déclaré “nous nous réjouissons de l’attentat de Jérusalem, mais malheureusement, nous n’en sommes pas les auteurs” : à ses yeux, cette attaque constitue une “réponse naturelle aux crimes commis par Israël contre les Palestiniens”.

Par ailleurs, feignant d’oublier que les frappes israéliennes ne sont que la réponse aux tirs de missiles sur les villes israéliennes, le Hamas a porté plainte à l’ONU ! Tahar Al-Nounou a appelé les Nations-Unies “à mettre fin à l’agression israélienne et aux crimes de l’occupation israélienne dans la Bande de Gaza” ! Il a aussi lancé un appel à la Ligue Arabe afin “qu’elle agisse contre l’agressivité israélienne qui profite de l’instabilité qui règne dans la région pour perpétrer des massacres contre le peuple palestinien” !

La délégation israélienne à l’Onu, quant à elle, a envoyé une plainte par écrit au secrétaire général de l’organisation, ainsi qu’au président du Conseil de sécurité, suite à la violence de plus en plus élevée en provenance de la bande de Gaza, depuis la chute de Moubarak. La plainte concerne également l’attentat perpétré à Jérusalem, qui aurait pu faire beaucoup plus de victimes sans la vigilance d’un habitant, David Amoyel, qui, voyant le bagage suspect, a conseillé à des jeunes, et aux voyageurs présents, de s’éloigner. Il a appelé la police, mais la bombe a explosé juste à ce moment-là.

David Amoyel est le propriétaire d’un kiosque de vente de sandwichs, boissons… Il a nommé son kiosque “Pitsouts” qui signifie en hébreu “explosion”, après qu’un attentat visant des bus ait déjà soufflé son kiosque, il y a 15 ans. Il est actuellement blessé, à l’hôpital, mais a sauvé plusieurs vies !

L’ambassadeur à l’Onu, Méron Reuven, a précisé: “Je tiens à faire part de ma profonde inquiétude, en raison de la considérable poussée de violence et des attaques terroristes palestiniennes, qui visent la population israélienne et portent atteinte à la stabilité de la région”.

L’ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot, en visite à Ashdod, a rappelé la “dénonciation énergique et sans appel du gouvernement français des tirs de roquettes en direction d’Israël”. Mais… il n’a pas rappelé la demande d’Alain Juppé “à la retenue des deux parties”…

On remarquera la démarche du ministre de l’Intérieur Elie Ishaï, qui a écrit au juge sud-africain Richard Goldstone, auteur du rapport mensonger sur l’Opération “Plomb durci” : “Où est votre voix aujourd’hui, juge Goldstone, après qu’Hadass, 3 mois, Elad, 4 ans et Yoav, 11 ans, aient été froidement massacrés dans leur lit par un terroriste inhumain ?!.. Et où est votre voix, après l’attentat de Jérusalem qui a fait un mort et des dizaines de blessés… En ces jours, alors que des milliers d’enfants, de femmes et de vieillards israéliens sont soumis à des attaques terroristes aveugles dans le sud du pays, je ne peux oublier de Rapport de la commission que vous aviez dirigée. Vous aviez dénoncé avec vigueur l’Etat d’Israël pour les opérations de Tsahal dans la Bande de Gaza. Nous avions vainement tenté de vous prouver que Tsahal avait tout entrepris pour limiter, voire empêcher, les pertes civiles chez l’ennemi, malgré le fait que nous étions soumis à des agressions terroristes, et malgré le fait que ces mesures mettraient en danger nos propres soldats”.

“C’est ce Rapport biaisé que vous avez rédigé et publié qui est à l’origine de la reprise de la terreur. Vous avez donné légitimation aux organisations terroristes pour agir librement et tirer comme et quand elles le désirent sur nos localités. A cause de votre Rapport, notamment, les terroristes de la pire espèce savent aujourd’hui qu’ils peuvent massacrer en toute quiétude et se faire passer ensuite aux yeux du monde pour les victimes d’Israël”.

“Comme avant l’Opération Plomb durci, nous avons manifesté la plus grande retenue pendant longtemps, mais nous ne pourrons rester les bras croisés, car nous avons le devoir élémentaire de protéger nos populations civiles, comme le ferait n’importe quel pays”.

“Vous qui vous êtes érigé en symbole de la défense des droits de l’Homme, levez-vous maintenant, et condamnez d’une voix claire les crimes de guerre commis par le Hamas et le Jihad. Si vous cherchez la justice, comme vous le prétendez, alors prenez la défense des enfants de Beer-Sheva, Ashdod, Ashkelon et des autres localités de la région ! C’est ce que nous aurions été en droit d’attendre de vous, d’abord en tant qu’être humain, et ensuite en tant que Juif !”

Malheureusement, on notera, une fois de plus, que les medias français et internationaux, soit passent sous silence ces attaques répétées contre Israël, soit en parlent d’une façon effroyable ! En particulier, pour ce qui est de l’horrible massacre du couple et des enfants Fogel : dans un premier temps, les medias l’ont passé sous silence ! Ils l’ont seulement évoqué, ensuite, lorsque Benyamin Netanyahou, pour montrer la détermination d’Israël, a décidé la construction de 400 logements dans les “territoires”. Immédiatement, les medias internationaux ont condamné cette décision d’Israël, parlant alors, de façon unanime, de”colons israéliens tués dans la colonie d’Itamar, Cisjordanie (territoire palestinien)”… etc… Autrement dit, ce sont eux les coupables et ils n’ont eu que ce qu’ils méritaient !…

De plus, dans nos medias, qui parle des missiles et obus lancés en permanence sur la population civile d’Israël ? Ceux qui feignent de l’ignorer supporteraient-ils de vivre ainsi, depuis des années, sous la menace constante et le danger pour leur famille ? Et quel Etat tolèrerait cela pour sa population ? Aucun !! Mais, lorsqu’il s’agit d’Israël, ce n’est pas suffisamment important pour que l’on en parle. Soit disant à cause du tremblement de terre au Japon, ou des révolutions arabes. Par contre, les ripostes d’Israël sont largement commentées, surtout lorsqu’elles font des blessés, et à plus forte raison lorsqu’il y eut des morts !… Pour cela, les medias trouvent toujours le temps ! Et, souvent, ils ne disent même pas qu’il s’agit de ripostes à des tirs de missiles !

Les terroristes tués par Tsahal sont, bien sûr, qualifiés par nos medias français et internationaux de “combattants palestiniens”. La plupart des medias ont annoncé, par exemple : “8 Palestiniens, 4 combattants du Jihad islamique et 4 civils, dont 2 mineurs, ont été tués par les soldats israéliens… journée la plus meurtrière dans le territoire palestinien…” incorporant ainsi les terroristes tués aux victimes innocentes (alors qu’ils se préparaient à lancer des missiles sur Israël !) et les élevant au noble rang de “combattants”. Est occultée, évidemment, la raison des tirs israéliens, c’est à dire la pluie de missiles et obus, sans cesse accrue, qui ne cesse de tomber sur les villes israéliennes !!…

Mais, à mon avis, la palme revient au Nouvel Observateur pour qui : “les groupes armés palestiniens ont lancé des roquettes de plus en plus profondément en Israël, au lendemain de la mort de 8 Palestiniens…” En une simple phrase, les rôles ont été complètement inversés : Israël est passé, du rôle d’agressé par des terroristes armés de missiles et qui réagit pour défendre sa population civile, à celui d’agresseur tueur de Palestiniens innocents ! Et les roquettes ne sont plus que la réponse aux attaques injustes d’Israël !

Pour ce qui est de l’attentat de Jérusalem, toute la communauté internationale, heureusement, a condamné cet acte ignoble ! En particulier, le Secrétaire Général des Nations-Unies Ban Ki-moon, l’Union Européenne, Barack Obama, et Alain Jupé, ministre français des Affaires étrangères… ont exprimé leur condamnation sans réserve, et leur soutien à l’Etat Israël et à sa population. Ban Ki-moon a appelé “à la fin immédiate des actes de terrorisme et de violence contre les civils, afin de prévenir une escalade de la violence…”

Salam Fayyad, Premier ministre de l’Autorité palestinienne (AP), a “condamné fermement l’attentat, quels qu’en soient les auteurs”, laissant entendre que, bien sûr,son mouvement terroriste, et les Palestiniens en général, n’ont rien à voir avec un tel acte : il serait “honteux, après tous les torts causés à notre peuple par de telles opérations, qu’il se trouve encore des parties palestiniennes pour continuer à justifier de tels actes, sous des slogans et des appellations creuses totalement incompatibles avec notre quête légitime de liberté par des moyens pacifiques”, a-t-il déclaré. Et, pour montrer sa coopération à l’enquête israélienne, l’AP a arrêté deux terroristes du Jihad islamique. On croirait presque les déclarations de Salam Fayyad, si on ne savait de quoi l’AP, le Fatah et le Hamas sont capables !

Les medias internationaux, quant à eux, ont déjà jugé. Presque tous ont écrit, ou dit : “le bus visé (par l’attentat de Jérusalem), dont les vitres ont volé en éclats, se dirigeait vers la colonie juive de Maalé Adoumim, en Cisjordanie”. Ajoutant même que “la police israélienne a qualifié cette attaque, qui n’a pas encore été revendiquée, de “terroriste” “(avec guillemets, pour insister sur l’appellation par la police, et non par eux !).

Si ce n’est pas une attaque terroriste, peut-être cet engin piégé était-il là et a-t-il explosé par hasard ? A moins que pour les medias, le seul fait que l’un des bus ait pour destination Maalé Adoumim, suffise à justifier la pose d’une bombe pour tuer les “colons” se rendant dans leur “colonie” ?! Je dis “tuer”, et non “assassiner” car cet acte deviendrait, selon eux, un acte de guerre, légitime, dans la lutte de libération des Palestiniens opprimés contre le tyran colonisateur Israël !!

Analyse d’autant plus effroyable qu’elle est basée sur un mensonge : le bus 74, touché par l’explosion, ne passe pas par Maalé Adoumim !! Cette destination a donc été inventée dans le seul but de justifier cette terrible attaque !!…

Le Monde a, lui aussi, établi la responsabilité d’Israël dans l’attentat : cette fois, c’est à cause de ses raids aériens meurtriers ! “Cet attentat survient alors que les violences meurtrières se sont intensifiées ces derniers jours, à la frontière entre Israël et la Bande de Gaza” !

J’entends dire autour de moi, ou je lis dans des commentaires, que les Palestiniens ont commis ces assassinat et attentat, et tirent des missiles, “profitant de ce que l’attention du monde est tournée vers le Japon, ou vers les révolutions dans les pays environnants”. Peut-être. Mais, personnellement, je ne pense pas que l’attention du monde ait jamais gêné les mouvements terroristes, et les ait empêchés de commettre leurs atrocités. Au contraire ! Ils aiment être sous les projecteurs du monde, et ne nous laissent jamais oublier leur “juste combat ! Et c’est ce qui s’est passé : l’attention du monde est revenue vers eux, désignant comme toujours l’éternel coupable, Israël !

Au vu de ce résultat, et au vu de la situation internationale, je pense que leur motivation a d’abord été de recentrer l’attention de leur propre population ! Depuis quelques semaines, les yeux du monde entier sont centrés sur l’immense mouvement de libération qui enflamme et bouleverse, les uns après les autres, tous les pays arabo-musulmans. Mouvement qui fait descendre des millions de personnes dans les rues, et les fait s’opposer enfin aux dictateurs qui les oppriment depuis des décennies. Il fallait donc absolument détourner l’attention de leur population de cette soudaine aspiration à la liberté et à la démocratie ! Aspiration beaucoup trop dangereuse, et opposition qu’il fallait éviter à tout prix!!

Ou, plus exactement, il fallait CANALISER ces aspirations ! Il était donc urgent de bien rappeler que l’ennemi commun, et l’oppresseur contre lequel il faut lutter, est l’Etat colon ! C’est de lui qu’il faut se libérer, et non des terroristes et de leur dictature sanglante ! Pour galvaniser les foules, et toutes leurs énergies, dans le combat contre Israël, l’idéal était des actions diverses, en tous lieux, et par tous les moyens. De plus, il fallait…. quelques morts Palestiniens ! Les “8 tués Palestiniens” ont fait parfaitement l’affaire, d’autant plus qu’il y avait parmi eux “4 civils, dont 2 mineurs” ! On ne pouvait rêver mieux, à la fois pour susciter la colère, nourrir la haine et monopoliser l’attention des Palestiniens.

Des actions contre des “colons” ont aussi focalisé l’attention sur l'”occupant oppresseur”, tout en montrant qu’est mené le bon combat contre lui ! Assassiner une famille, quel haut fait d’armes, qui suscita la liesse à Gaza ! Puis, un attentat “visant” tout un bus de “colons”, voilà de quoi satisfaire sa population, qui fêta aussi cet événement avec joie !

En même temps, en provoquant Israël, et en l’obligeant à riposter (jusqu’à une erreur de tir…), ils rappelaient à l’opinion internationale qu’Israël tue les enfants, pour le cas où nous l’aurions oublié, préparant ainsi également les votes à venir au niveau international.

Car, n’oublions pas les déclarations selon lesquelles l’AP entend “proclamer l’indépendance de la Palestine en septembre prochain” ; et : “quelques 150 pays auront reconnu un Etat palestinien dans les frontières de 1967 d’ici le mois de septembre 2011.” N’oublions pas, non plus, ce qui s’est passé à la réunion du Conseil de sécurité de l’ONU, le 18 février dernier : un projet de résolution avait été déposé par l’AP, visant à faire cesser immédiatement “la colonisation israélienne”. Les Etats-Unis mirent leur veto. Mais les 14 autres membres (et notamment les 4 membres européens : France, Royaume-Uni, Allemagne et Portugal) votèrent contre Israël ! La France, le Royaume-Uni et l’Allemagne rappelèrent “le caractère illégal” de la colonisation et “la menace” qu’elle constituait pour une solution à deux Etats !

Il fallait donc amplifier ce soutien international : très habilement, l’horrible massacre d’Itamar, et l’attentat révoltant de Jérusalem, ne furent pas revendiqués. L’attention du monde s’est ainsi portée, non sur leurs mouvements terroristes (ce qui pourrait encore éventuellement déplaire à certains de nos pays occidentaux, sait-on jamais…), mais sur les victimes devenues, dans l’opinion mondiale, grâce à nos medias, non plus une famille assassinée, mais “des colons israéliens tués” ; non plus des passants innocents dans les rues de Jérusalem, ou des voyageurs attendant un autobus, comme vous et moi pourrions le faire, mais des “colons” oppresseurs se rendant dans leur “colonie de Maalé Adoumim”. Il nous est donné à penser, en somme, que les Palestiniens sont contraints de mener un juste combat de libération, comme celui qui se déroule dans les pays environnants.

Or, puisque les pays occidentaux veulent aider ce mouvement de libération, qu’ils n’oublient pas que ceux qui souffrent le plus, et ceux qui sont le plus opprimés sont, bien sûr, les Palestiniens. Grâce à la mobilisation de nos pays en leur faveur, leur lutte doit aboutir tout naturellement à la reconnaissance de leurs droits, et de leur Etat, par le monde entier, en septembre prochain !!…

Dommage que le monde entier n’ait pas les yeux ouverts car, comme il l’a fait pour les Egyptiens, ou pour les Lybiens… il pourrait exhorter les “Palestiniens” (voire même les aider) à se débarrasser du joug des terroristes et de leur endoctrinement à la haine, à la violence et au meurtre ! Ces populations, comme les Arabes israéliens, pourraient alors enfin commencer à vivre, libres et heureux ! Ils découvriraient qu’on les a sans cesse trompés, et que les Israéliens veulent seulement vivre en paix et en sécurité sur la terre de leurs ancêtres, dans L’UNIQUE PAYS qu’ils aient sur toute la surface du globe !

Mais, pour terminer sur une note positive, nous avons pu voir, une fois de plus, qu’en Israël, LA VIE est toujours plus forte que tout !! En effet le lendemain même du tragique attentat de Jérusalem, s’est tenu… le Marathon de Jérusalem !! Comme l’espérait le maire de la capitale israélienne, Nir Barkat, l’attentat de mardi n’a pas découragé les sportifs, et des milliers de personnes ont répondu présent ce vendredi (sous une protection accrue de la police, de l’armée et de nombreux volontaires). Il s’agissait de la première épreuve de ce type qui se déroulait à Jérusalem.

A part le Marathon classique et réglementaire, d’autres parcours ont été proposés : un demi-marathon, une course de 10 km, ainsi qu’un court parcours de 400 m pour personnes handicapées.

On a estimé à 10.000 personnes le nombre de participants dans les diverses épreuves, et parmi elles de nombreux soldats d’unités spéciales de Tsahal, et un millier de sportifs venus de l’étranger, 36 pays au total. L’Office du Tourisme de Jérusalem s’est même félicité que, “grâce à cette manifestation, le taux d’occupation des hôtels de la ville avoisine les 100%”.

Plusieurs participants interrogés ont affirmé “que l’attentat de Jérusalem n’avait fait que les convaincre d’avantage de courir dans la capitale”. Beau témoignage de solidarité ! On se réjouit qu’Israël compte au moins celui-ci !!

Mais nous aussi devons soutenir Israël ! Nous qui aimons la vérité, nous qui ne supportons pas l’injustice, unissons-nous pour soutenir Israël ! Nous, Chrétiens, en particulier, qui connaissons les Promesses de D.ieu au peuple juif et à Israël, quand le monde entier se ligue contre eux, tenons-nous d’autant plus à leurs côtés ! Tenons-nous informés de ce qui se passe réellement. Nous en avons tous les moyens, grâce aux sites d’information concernant Israël. Et proclamons la vérité des faits, à tous ceux que nous connaissons.

Notre engagement encouragera aussi les amis juifs, et Israël.

Nous avons tout reçu par Israël,

C’est à notre tour de lui donner, et c’est à son tour de recevoir de notre part !

Donnons-lui notre amour, notre soutien et nos prières.

Que D.ieu bénisse et garde Israël comme Il l’a promis,

Et qu’Il vous bénisse tous, qui m’avez fait l’amitié de me lire.

Anne-Marie ANTONIETTI

www.antonietti-israel.org

Leave a Reply

*