| More

 

Le secrétaire d’État américain sous le mandat de Richard Nixon parle de conflit en cours à la Maison-Blanche entre les juifs et les non-juifs.

« Une guerre totale est en cours entre les juifs et les non-juifs à l’intérieur de la Maison-Blanche », a confié Henry Kissinger à Michael Wolff, auteur du scandaleux livre Fire and Fury : Inside the Trump White House.

Cette phrase, avec sa connotation antisémite, avait suscité des critiques virulentes. C’est inacceptable et intolérable de s’attaquer de façon sournoise aux juifs américains  qui ne sont que six millions (2,6 % de la population).

Selon le quotidien britannique The Daily Mail, cette déclaration de Henry Kissinger « pourrait caractériser, en quelque sorte, le bras de fer entre Steve Bannon, ancien conseiller en chef de Donald Trump, d’une part et les membres juifs de la famille de Donald Trump, c’est-à-dire Jared Kushner et Ivanka Trump, de l’autre».

« Donald Trump a apparemment poussé Jared Kushner à jouer au “grand gardien d’Israël”, un rôle qui n’intéressait pas beaucoup à Kushner. Pour Donald Trump, confier les affaires d’Israël à Kushner fut non seulement une épreuve mais en plus une épreuve juive. Le président l’a choisi pour sa confession juive. Il l’a loué pour sa confession juive et il lui a confié une mission en raison de sa confession juive. Trump croyait au cliché du pouvoir de négociation des juifs », lit-on dans Fire and Fury : Inside the Trump White House.

Le livre ajoute que Steve Bannon n’aimait pas du tout cette approche.

« Steve Bannon tentait de montrer le caractère faible et inapproprié de Jared Kushner. Kushner, de son côté, a balisé le terrain pour que Gary Cohn, ex-président de Goldman Sachs, devienne le conseiller économique en chef de Donald Trump. Mais Bannon pensait à une autre option : Larry Kudlow, présentateur et analyste conservateur de la chaîne CNBC. Pour Donald Trump, avoir l’ex-président de Goldman Sachs était beaucoup plus impressionnant qu’un simple présentateur de télévision. Gary Cohn a aussitôt entrepris des efforts destinés à pousser la Maison-Blanche vers des positions plus modérées, d’autant plus qu’il s’est focalisé sur le commerce. Dans cette nouvelle équation, Bannon a été marginalisé. Steve Bannon voyait en Kushner et en Cohn (et en Ivanka) des personnes qui vivaient dans une réalité alternative n’ayant que peu d’effet sur la vraie révolution de Trump. Kushner et Cohn voyaient en Bannon non seulement un destructeur mais aussi un autodestructeur et ils savaient que Bannon se détruirait avant qu’il ne les détruise. »

L’ouvrage Fire and Fury : Inside the Trump White House a été publié à la grande colère de Donald Trump.

Souhail Ftouh 

 

Leave a Reply

*