| More

Des témoins ont fait état de la présence le samedi dernier de “missionnaires” musulmans au Kotel (Mur des lamentations à Jérusalem). Plusieurs personnes, dont certaines parlant hébreu, ont distribué des fascicules intitulés “le chemin vers la joie” appelant les juifs à se convertir à l’islam.

Des vigiles ont évacué une dizaine de personnes qui fessaient du prosélytisme Musulman sur le lieu le plus sacré du Judaïsme.

On ne comprend pas trop comment ces invités indésirables ont pénétrer à une heure de prière (le samedi matin) sur le Mont du Temple pour promouvoir leur religion ? Ils sont “chez eux” de partout. Et ils veulent convertir le monde. Aucun respect pour les juifs qui étaient présents ce matin là comme chaque “Shabatt” à une heure de prière bien connue.

Il faut il faut imaginer seulement alors quel serait le comportement des musulmans si des juifs arrivaient à Al-Masjid al-Haram, à La Mecque, lors du pèlerinage ? Un massacre aurait été commis à l’instar de celui qui a été fait aux Juifs de Kaybar (péninsule arabique).

Faire convertir tous les Juifs à l’Islam a été toujours un but déclaré, voire une obligation en islam meme au prix du sang.

Et parmi les tactiques des islamistes ils habillent l’histoire de mensonges religieux en imposant les mépris des juifs. C’est d’ailleurs sans cet esprit qu’ils tentent d’effacer l’histoire juive sur le Mont du Temple. Le Wakf (autorité musulmane sur les lieux saints de l’islam) a déjà financé plusieurs travaux pour supprimer les preuves de présence juive à l’emplacement des deux Temples de Jérusalem.

Doté du statut de “dhimmis” en leur qualité de « gens du livre » qui institutionnalisait leur infériorité juridique par rapport aux musulmans, les juifs n’ont pas le droit en islam de prier au Mur des lamentations. A cela j’ajouterais qu’historiquement jusqu’en 1967, les Juifs étaient interdits d’entrée dans la vieille ville de Jérusalem.

Si aujourd’hui des missionnaires musulmans peuvent entrer jusqu’au au Kotel, c’est parce-que depuis la fin de la guerre des Six Jours Israël garantit un accès à tous les lieux saints, sauf circonstances sécuritaires exceptionnelles.

Israël est bien le seul qui respecte la liberté de culte de chacun dans la ville sainte de Jérusalem. Les pays islamiques par contre ne savent pas ce qu’est la citoyenneté démocratique parce que l’islam y est religion d’État.

L’esplanade du Temple n’est cependant, pas administrée par l’Etat d’Israël. Le Premier Ministre Levi Eskhol (1963-1969) avait décidé, après la libération de Jérusalem, de rétrocéder la souveraineté de ce lieu à l’Office des biens musulmans (Waqf).

Mais, cette bienveillance d’Israël à l’égard des sensibilités musulmanes n’aura pas suffi. Une visite d’Ariel Sharon sur le Mont du Temple avait déclenché l’Intifada en 2000. Aujourd’hui le peuple juif, qui a construit Jérusalem il y a 3000 ans, doit tolérer le prosélytisme Musulman sein meme au Kotel !!!

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*