| More

Il s’agit de l’incident le plus grave de ces dernières années impliquant des civils dans le conflit kurde en Turquie.

Trente-cinq jeunes kurdes confondus avec des séparatistes ont péri dans un raid de l’aviation turque à la frontière irakienne ce jeudi 29 decembre 2011.

L’armée Turc a menti en affirmant qu’aucun civil n’était présent dans la zone visée mais le porte-parole du Parti pour la justice et le Développement, au pouvoir en Turquie, a déclaré que les victimes étaient des jeunes. Une enquête est en cours.

L’armée a expliqué ensuite avoir mener une opération contre de présumés séparatistes kurdes dans le nord de l’Irak considéré comme une base arrière du Parti des travailleurs du Kurdistan.

«La zone où se sont produits les faits est celle de Sinat-Haftanin, située dans le nord de l’Irak, qui n’abrite pas de population civile et où se trouvent des bases de l’organisation terroriste, c’est-à-dire le PKK», explique l’armée turque dans un communiqué.

Les villageois, qui dormaient au moment du raid, sont d’humbles paysans qui vivent dans le village toute l’année. Les chasseurs turcs ont pilonné cette zone «utilisée régulièrement» par les rebelles après que des drones eurent signalé dans la nuit «un mouvement vers notre frontière», ajoute le texte.

Les médias et des élus kurdes ont évoqué une possible bavure de l’armée. Les chasseurs turcs ont effectué un pilonnage, prenant les villageois pour des membres du PKK.

La télévision locale a diffusé des images montrant des cadavres recouverts de couvertures et allongés à même le sol sur une colline enneigée tandis que des gens se massaient autour d’eux en criant et en pleurant.

Selahattin Demirtas, chef du BDP, principale formation pro-kurde de Turquie, a dénoncé un “massacre”, assurant que l’ensemble des victimes étaient des civils. “C’est clairement un massacre de civils, dont le plus âgé à 20 ans”, souligne un communiqué signé par M. Demirtas. Celui-ci a exhorté la population kurde à réagir “par des voies démocratiques” à ce carnage.

Le parti au pouvoir en Turquie s’est excusé jeudi pour la mort de 35 villageois kurdes hier soir lors d’un raid de l’aviation turque en Irak, à la frontière turque, évoquant une possible erreur.

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a regretté la mort, à la suite d’un raid de l’aviation turque, de 35 jeunes kurdes confondus avec des séparatistes à la frontière turco-irakienne, affirmant qu’une enquête doit élucider cette affaire.

Les rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan ont appelé la population kurde de Turquie au soulèvement après la mort de 35 villageois dans le raid aérien mené par l’armée turque à la frontière irakienne.

Ce sont 35 villageois kurdes qui ont été tués dans un raid de l’aviation turque dans le sud-est de la Turquie, près de la frontière irakienne, selon un nouveau bilan provisoire annoncé par un élu local membre du Parti pour la paix et la démocratie (BDP, pro-kurde). Un précédent bilan de même source avait fait état de 30 morts lors de ce raid.

Les familles des enfants kurdes tuées viennent de témoigner à la télé kurde roj tv (dont la Turquie fait tout pour qu’elle soit interdite), que leurs enfants se rendaient dans le village voisin pour y disputer un tournoi de foot inter-villages.

Lorsque Israel ripose à une prétendue “flottille de la paix” et que 9 turcs sont tués ont a fait tout un plat au niveau des médias du monde, mais là, on s’offusque à peine.

Au pays de la Turquie donneuse de leçon et qui fait autant pire sans que cela la choque, 5000 villages kurdes ont été brulés en Turquie. Les turcs ont-ils dans le sang le besoin de faire couler celui de leurs minorités ? Les Turques, qui ont massacrés les Arméniens, visent aujourd’hui les Kurdes qui existent sur le terrain ethnique du Kurdistan depuis plusieurs milliers d’années. Les kurdes sont un peuple allègrement massacré par les régimes musulmans (Turquie, Syrie, Irak, Iran).

A quand une flottille pour les kurdes ? A quand les boycottes contre les produits Turcs ? A quand des manifestations contre ces barbares et en faveur des Kurdes contre aussi la Syrie l’Iran et l’Irak pour que naisse un véritable état Kurde ?

L’ONU et La Ligue Arabe n’ont pas condamné ce massacre. Si cet incident se serait produit à la frontière Israélienne, ce sera une autre histoire. Pourquoi deux poids et deux mesures ?

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*