| More

Le directeur général du ministère des Affaires étrangères, Refael Barak, va se rendre au Caire pour discuter avec des hauts responsables de la diplomatie et des Renseignements généraux égyptiens du retour d’un ambassadeur israélien en Egypte, Itzhak Levanon.

Selon des sources égyptiennes les relations entre les deux pays se sont “rechauffées” considérablement ces derniers temps.

Le journal égyptien Al-Masry al-Youm fait état de contacts entre Israël et l’Egypte pour résorber la crise qui a éclaté après la mort des soldats égyptiens au nord d’Eilat en août 2011 , et la violente attaque contre l’ambassade israélienne au Caire du mois de septembre 2011 .

Le corps diplomatique employé à l’ambassade israélienne au Caire jusqu’à l’attaque de la populace égyptienne il y a quelques semaines, a été disséminé. Ses membres ont été nommés à de nouveaux postes, après estimation à Jérusalem qu’il faudra sans doute encore plusieurs mois pour que l’ambassade rouvre ses portes.

L’Ambassade d’Israël au Caire a été sauvagement attaquée par des centaines de partisans des Les Frères musulmans égyptiens. -L’ambassadeur israélien au Caire, sa famille, ainsi que des employés de l’ambassade ont été évacués le 10 septembre 2011.

La faute de ces incidents serait à mettre sur le dos des Frères Musulmans qui ont lancé une fatwa, le 9 septembre 2011 pendant la prière de vendredi. Un journal égyptien révèle que les manifestants à l’origine de l’attaque de l’ambassade d’Israël au Caire auraient été payés.

Les Frères musulmans égyptiens ont réclamé 11 septembre 2011 une “révision” des relations avec Israël et et l’arrêt des livraisons de gaz égyptien à Israël. Le Parti de la liberté et de la justice, issu de la confrérie islamiste, a également dénoncé dans un communiqué le tour de vis sécuritaire annoncé par le pouvoir égyptien après l’attaque contre l’ambassade israélienne au Caire.

Le 9 octobre dernier une délégation israélienne était arrivée au Caire pour une visite secrète visant à traiter de problèmes sécuritaires après le grave attentat de septembre 2011 au Nord d’Eilat.

La paix signée il y à 32 ans entre Israël et l’Egypte est peut-être glaciale mais essentielle à la stabilité de le Egypte Ainsi, le conseil militaire Égyptien a choisit de collaborer avec son voisin pour préserver l’aide américaine à l’Égypte.

S’adressant à des journalistes israéliens, le 19 mai 2011, le ministre égyptien des Affaires étrangères Nabi El Arabi a souhaité poursuivre les relations avec Israël.

Selon un sondage réalisé , en avril 2011, par l’Institut pour la Paix internationale et rapporté par le Wall Street Journal, plus de 60 % des Égyptiens souhaitent que leur pays honore le traité de paix avec Israël aussi longtemps que l’Etat hébreu assure la création d’un État palestinien.

La poursuite de l’aide américaine à l’Égypte est liée au maintien du traité de paix avec Israël. “Il est de la plus haute importance pour la poursuite de l’aide américaine à l’Égypte que le gouvernement égyptien reste signataire du traité de paix avec Israël”, a averti le 23 août 2011 le dirigeant de la majorité républicaine à la Chambre des Représentants aux États-Unis, Eric Cantor. Lors d’une conférence de presse à Jérusalem, il a affirmé que “l’Amérique soutient ceux qui soutiennent la paix” et “au Congrès nous voulons voir quels sont ceux qui soutiennent la paix”, a-t-il ajouté.

Ftouh Souhail

Leave a Reply

*